Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Près de 100 Palestiniens ont perdu la vie, ce dimanche, sur la bande de Gaza. (Mahmud Hams - AFP)

Spinoza disait que le racisme consiste à "généraliser". La plupart des Français juifs ne sont pas, comme Jacques Attali, favorables à un "gouvernement mondial avec Jérusalem pour capitale", la plupart des Français juifs ne font pas semblant d'oublier qu'une majorité de Français, consultés par référendum se prononcèrent contre le projet de constitution européenne, comme le fait Bernard-Henri Lévy, la plupart  des Français juifs ne sont pas des obsédés sexuels comme Dominique Strauss-Kahn, les Français juifs n'ont pas échangé les idéaux de leur jeunesse contre un plat de lentilles au Parlement de Bruxelles, comme Daniel Cohn-Bendit.

La plupart des Français juifs ne font pas la pluie et le beau temps dans les médias, alors qu'ils en subissent, comme les autres Français, le bourrage de crâne et la censure.

C'est ainsi qu'il est impossible, par exemple, de demander la sortie de la France de l'Union européenne et le retour au Franc sans être taxé de "lepeniste" et ceux qui ont le courage de le faire, comme François Asselineau, sont purement et simplement interdits d'antenne sur les grands médias, comme il est impossible d'exprimer la moindre critique à l'encontre de la politique de l’État d'Israël sans être traité d'antisémite, si l'on est un "goy" ou de renégat, de kapo et de traître, si l'on est juif.

Ces manipulations malhonnêtes sont le fait de gens qui ne connaissent pas la Torah, qui n'ont aucune idée de l'éthique, de la religion et de la spiritualité juives, qui vont jusqu'à instrumentaliser la Shoah pour étouffer toute velléité de critique et qui ont trahi depuis longtemps le cœur du judaïsme : la modestie, la rectitude et le service du prochain.

Ces gens utilisent le judaïsme  pour accroître leur pouvoir et leur influence. Ce sont les Pharisiens d'aujourd'hui. Ils crucifient les malheureux. Le monde les craint, mais l'Esprit les vomit. Ils seront dispersés, ils seront renversés de leur trône, ils seront renvoyés les mains vides. Ils sont la honte du judaïsme.

Beaucoup de Français juifs (y compris de nombreux Juifs pratiquants et de rabbins),  ne sont ni sionistes, ni solidaires de la politique d'apartheid pratiquée par l’État d'Israël à l'encontre des Palestiniens (l'opération "Plomb fondu" au Liban, de sinistre mémoire ou la colonisation ininterrompue des territoires qui hypothèque toute chance de paix au Moyen-Orient). Tous les Français juifs ne sont pas persuadés d'avoir le monoplole de la souffrance. Tous les Français juifs ne sont pas euro-atlantistes et aveuglément pro-américains, tous les Juifs ne sont pas des délinquants en cols blancs comme Mrs. Goldmann, Sachs ou Madoff et des adorateurs du veau d'or.

On peut avoir des origines juives, sans pour autant être riche et ne se préoccuper que d'accroître sa fortune personnelle, faire partie d'un lobby, travailler à la disparition de la France dans un Empire supra-national dirigé par l'Allemagne et les États-Unis d'Amérique, Bref, on peut être juif, pauvre et patriote.

Le CRIJF (Conseil représentatif des institutions juives de France) et la prétendue "Ligue de Défense contre le Racisme et l'Antisémitisme" (LICRA)  ne représentent qu'elles-mêmes et la politique de l’État d'Israël et n'ont aucune légitimité à parler au nom de tous les Français juifs auxquels elles font un tort considérable en favorisant le racisme anti-juif. Les Juifs (parmi lesquels des descendants de déportés) ne supportent plus l'instrumentalisation indécente qui est faite de la Shoah.

Juifs d'Israël et d'ailleurs, réfléchissons, je vous en supplie, avant qu'il ne soit trop tard,  à la manière dont nous élevons nos enfants, à l'endoctrinement que nous leur imposons, sous prétexte que "les autres" font pareil, à l'état d'esprit obsidional dans lequel nous vivons, à la culture de la haine que nous entretenons, à l'image que nous donnons du judaïsme et du Peuple juif, comme d'un "peuple à la nuque raide, dominateur et sûr de lui".  

Nous avons le droit d'exister et de nous défendre, mais l'idée obsessionnelle que nous sommes entourés d'ennemis et que nous devons rendre coup pour coup au centuple ne peut mener qu'à la catastrophe.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :