Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rachel et Jean-Pierre Cartier, Pierre Rabhi, Le chant de la Terre, Edition revue et augmentée par Anne-Sophie Novel, La Table Ronde, 2012

"Si tu veux être heureux une journée, tue ton cochon ; si tu veux être heureux une année, marie-toi ; si tu veux être heureux toute ta vie, fais-toi jardinier."

"Pierre Rabhi est né dans l'oasis de Kenadsa, dans le Sud algérien. Au contact des Occidentaux lors de sa venue en France, il constate que la Terre n'est pas perçue comme une source de vie. Installé en Ardèche, il pratique en pionnier l'agroécologie. Il en enseigne les méthodes et les bienfaits dans plusieurs pays d'Europe et d'Afrique.

"De ses propres mains, écrit son ami Yehudi Menuhin, Pierre Rabhi a transmis la vie au sable du désert, car la vie est une, et la féconde transformation bactérienne rend au sable lui-même le don de pouvoir renouveler les espèces. Cet homme très simplement saint, d'un esprit net et clair, dont la beauté poétique du langage révèle une ardente passion, cet homme a fécondé des terres poussiéreuses avec sa sueur, par un travail qui rétablit la chaîne de vie que nous interrompons continuellement."

"Jean-Pierre et Rachel Cartier donnent ici plus qu'un portrait de Pierre Rabhi, ils le font parler. Et sa parole est le chant de la Terre. L'actualisation de cet ouvrage par Anne-Sophie Novel, journaliste spécialiste du développement durable, permet de mesurer l'engagement citoyen de Pierre Rabhi, d'appréhender sa vie d'homme public, son expérience en politique et de saisir toute la portée de son cheminement spirituel."

"Même les animaux sauvages sont désormais considérés comme des objets de consommation, les rhinocéros, les éléphants, les buffles, les grands fauves que des Occidentaux oisifs prennent plaisir à tuer, un plaisir que lui, Pierre Rhabi, ne parvient pas à comprendre. Il ne comprend pas davantage qu'on puisse chasser des baleines pour récolter leur graisse et faire de leur viande de la nourriture pour chiens, ces baleines dont il dit qu'elles sont à ses yeux porteuses d'un message spirituel. Il parle des dauphins que l'on pervertit pour en faire des porteurs de bombes, de véritables torpilles vivantes. "Il faut, dit-il, que les êtres humains soient vraiment épouvantables pour transformer en assassins ces êtres d'inniocence et d'amour."

Que faire face à tous ces désastres ? On sent qu'il aimerait bien donner des réponses concrètes, mais il sait que les puissants de ce monde ne sont pas prêts à entendre ce qu'il a à dire.

"Il faudrait repartir de zéro, affirme-t-il, partir de la conscience et surtout de la compassion. Nous devons comprendre que notre intelligence n'est pas faite pour dominer mais pour aimer. Si nous n'avons pas la compassion, nous sommes l'horreur de la planète."

 

 

Partager cet article

Repost 0