Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

René Girard, La route antique des hommes pervers, Editions Grasset et Fasquelle, Paris, 1985 et en Livre de Poche (Biblio essais)

"La Bible conte l'étrange histoire de Job : il a tout perdu, il est rejeté par les siens, abandonné par Dieu même et se lamente sur son tas de fumier. Elle rapporte aussi les dialogues de Job et de ceux qui se nomment ses amis. La tradition accorde peu d'attention à ces Dialogues. Ils révèlent pourtant la vraie dimension sociale de Job : il est le bouc émissaire de sa communauté. Comme Oedipe, il doit emprunter "la route antique des hommes pervers" qui mène à la mort sacrificielle. Refusant d'entrer dans le jeu de ses bourreaux, Job dévoile le fonctionnement victimaire des univers primitifs.

Mais les démêlés de Job et de ses amis rappellent surtout les caricatures de procès auxquels se livrent les régimes totalitaires : mêmes accusations de perversion, même nécessité des aveux de la victime, même mépris pour la vérité.

Ainsi l'antique Livre de Job permet-il à René Girard d'analyser avec clarté et précision le phénomène totalitaire qui tente de ressusciter un religieux primitif et violent. Tentative d'autant plus redoutable qu'elle est mensongère, puisque nous savons tous depuis deux mille ans que les victimes sont innocentes."

 

Partager cet article

Repost 0