Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

http://www.ville-bourges.fr/__medias__/images/bourges/mairie.jpg

BOURGES EVIDEMMENT

Communiqué pour le Conseil municipal du 19 septembre 2014

Bourges Evidement s’interroge sur la gestion politique et financière de la ville.

Ce soir, 19 septembre, sera présenté, entre autres, au Conseil municipal pour être votée, la suppression de l’abattement sur la valeur locative, ce qui équivaut à une augmentation de la taxe d’habitation pour tous les Berruyers.

Pourquoi sommes-nous opposés à cette mesure ?

Tout simplement, et il est inutile de le rappeler, nous sommes dans un contexte économique de quasi déflation et le matraquage fiscal (le mot n’est pas trop fort) à l’encontre des Français  est devenu insupportable.

La ville de Bourges doit engager une politique raisonnable mais ambitieuse afin de conserver à notre territoire toute l’attractivité nécessaire à son développement pour les jeunes familles  et pour les Entreprises. Et le premier levier est la pression fiscale.

Qu’en est-il de la dette ?

Aujourd’hui, la ville de Bourges a dû, pour financer le Plan de Renouvellement Urbain, avoir recours à l’emprunt et donc à la dette entre 2007 et 2010.

De même qu’elle a dû « digérer » et renégocier la durée de la colossale dette trentenaire (1977-1995) des municipalités Rimbault-Sandrier.

Cela nous amène à dire que les 6 prochaines années (dans un contexte national décroissant) pénaliseront les investissements : crèches, écoles … et que les économies devront se porter sur le fonctionnement.

Il est donc urgent de traiter le fond des dossiers afin de ne pas recourir si facilement à l’augmentation des impôts.  Un plan d’économie doit être envisagé et cibler les dépenses qui ne  doivent  pas se disperser en dépenses futiles de communication …

Comme la priorité reste le désendettemment, l’objectif principal doit se concentrer sur l’attractivité économique, seule véritable moteur de croissance de nos recettes.

Quelques pistes ?

Pourquoi ne pas envisager, pour les investissements des grandes structures, un Partenariat Public Privé ?

Il y aura lieu, aussi, de renforcer les liens avec les autres collectivités locales, partenaires traditionnels de la ville.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :