Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Dufournet, Les Très Riches Heures du Duc de Berry, Bibliothèque de l'Image

"Chef-d'oeuvre des manuscrits enluminés, Les Très Riches Heures du Duc de Berry (qui ne se limitent pas aux magnifiques miniatures des douze mois de l'année), justifient leur appellation par la profusion et l'exceptionnelle qualité des miniatures, des lettrines et des rinceaux et la somptuosité des formes et des couleurs, ainsi que le raffinement des dessins et le réalisme des formes. Ces images apportent de nombreuses informations sur la vie quotidienne, les mentalités et les valeurs du XVème siècle. Elles offrent une foule de motifs fondés à la fois sur une observation attentive de la nature et sur le goût des magnificences princières.

Elles assurent la complémentarité entre la grandeur des princes et le labeur des paysans, entre les splendeurs de ce monde et l'ordre cosmique. Elles marient les traditions françaises et des influences étrangères du Nord de l'Europe et de l'Italie. Enfin les métamorphoses du livre lui-même et la diversité des talents qui ont concouru à sa réalisation contribuent à la complexité de l'histoire de son élaboration et à la persistance des mystères qui entourent encore l'oeuvre et ses auteurs, en dépit des recherches d'éminents spécialistes.

En participant à la conquête d'une image vraie du monde et de la nature, les frères Limbourg et leurs successeurs nous ont laissé une chronique de la vie princière et une encyclopédie du Moyen-Âge finissant qui voit l'univers dans sa structure cosmique et sa hiérarchie sociale."

Jean de Berry (1340-1416)

Né le 30 novembre 1340, Jean était le troisième fils du roi Jean II le Bon, le frère de Charles qui deviendra Charles V, de Louis qui sera duc d'Anjou et de Philippe le Hardi, futur duc de Bourgogne. Armé chevalier en 1352, il vécut dans un milieu cultivé ; son père, dont il fut très proche, aimait la musique, la littérature et la peinture. Comte de Poitou en 1346, lieutenant des pays situés au sud de la Loire avec Bourges comme capitale, Jean échappa à la défaite de Poitiers (1356). Il épousa Jeanne d'Armagnac le 24 Juin 1360 et, après la trêve de Bretigny, il devint duc de Berry et d'Auvergne, mais il fut retenu en Angleterre pendant plus de quatre ans, jusqu'en 1366, pour garantir le paiement de la rançon de son père, même s'il put revenir en France de temps à autre.

Sa vie ne sera qu'alternance de toute puissance et de mise à l'écart.

 

Jean Dufournet, Les Très Riches Heures du Duc de Berry
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :