Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Michel Tournier, Le miroir des idées, Edition revue et augmentée par l'auteur, Mercure de France, 1994, 1996

En couverture : Alfred Rethel (1816-1859) L'Angélus de la mort

"Le soleil levant illumine la campagne. Du clocher de l'église s'égrène la sonnerie de l'Angélus du matin. Un oiseau posé sur le balcon observe curieusement.

Mais le philosophe qui a passsé la nuit dans ses grimoires sous le crucifix incliné sait que le sonneur n'est autre que la Mort, et qu'il ne verra pas la fin de ce jour."

Citation :

"Ma propre position dans le ciel, par rapport au soleil, ne doit pas me faire trouver l'aurore moins belle." (Dernières lignes du Journal d'André Gide avant sa mort)

Né en 1924, Michel Tournier habite depuis quarante ans un presbytère dans la vallée de Chevreuse. C'est là qu'il a écrit Vendredi ou les Limbes du Pacifique (Grand Prix du roman de l'Académie française) et Le Roi des Aulnes (Prix Goncourt à l'unanimité). Il voyage beaucoup avec une prédilection pour l'Allemagne et le Maghreb.

"Il faut deux jambes pour marcher, et pour bien saisir on se sert de ses deux mains. Cette évidence a été le point de départ de ce petit Traité où les idées s'éclairent en s'opposant deux à deux. La femme sert de révélateur à l'homme, la lune nous dit ce qu'elle est en plein soleil, la cuiller manifeste sa douceur maternelle grâce à la fourchette, l'encolure du taureau est mise en évidence par la croupe du cheval, etc.

L'autre principe de ce livre, c'est que la pensée fonctionne à l'aide de concepts clés qui sont en nombre fini. C'est ce que les philosophes appellent des catégories. Aristote en comptait dix, Leibniz six, Kant douze. Les définir et les analyser, c'est mettre à plat les pièces de la machnie cérébrale.

En élargissant sa "table des catégories" à cent concepts, l'auteur a manifesté sa modestie spéculative et son souci d'embrasser la plus grande richesse concrète possible."

Table des matières :

L'homme et la femme - L'amour et l'amitié - Don Juan et Casanova - Le rire et les larmes - L'enfant et l'adolescent - Endogamie et exogamie - La santé et la maladie - La taureau et le cheval - Le chat et le chien - La chasse et la pêche - Le bain et la douche - L'hélice et la nageoire - Le saule et l'aulne - L'animal et le végétal - Le rail et la route - Pierrot et Arlequin - Le nomade et le sédentaire - Le maître et le serviteur - L'Auguste et le clown blanc - L'arbre et le chemin - Le sel et le sucre - La fourchette et la cuiller - La cave et le grenier - L'eau et le feu - L'Histoire et la Géographie - Le vertébré et le crustacé - Le milieu et l'hérédité - Le plaisir et la joie - Apollon et Dionysos - La peur et l'angoisse - Dérision et célébration - La mémoire et l'habitude - La parole et l'écriture - Le talent et le génie - Le beau et le sublime - Culture et civilisation - Le signe et l'image - La pureté et l'innocence - Chronologie et météorologie - Le primaire et le secondaire - La poésie et la prose - L'action et la passion - Le soleil et la lune - Le gris et les couleurs - L'âme et le corps - Quantité et qualité - La droite et la gauche - Le temps et l'espace - La surface et la profondeur - L'acte et la puissance - Le genre et la différence - Le donné et le construit - L'Idéalisme et le réalisme - A priori et a posteriori - L'absolu et le relatif - La Source le Buisson - Dieu et le Diable - L'Etre et le Néant.

Noms des personnes citées dans l'ouvrage.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0