Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Pierre Dac, L'Os à Moelle, Anthologie, Choix, préface et notices de Jacques

Pessis, Omnibus, 2007

André Isaac, dit Pierre Dac, né le 15 août 1893 à Châlons-sur-Marne et mort le 9 février 1975 à Paris est un humoriste et comédien français. Il a également été, pendant la Second Guerre mondiale une figure de la Résistance contre l'occupation de la France par l'Allemagn nazie grâce à ses interventions sur Radio Londres.

Créateur dans les années 1930 du journal humoristique L'Os à moelle Pierre Dac est notamment l'inventeur du Schmilblick, un objet rigoureusement intégral qui ne sert absolument à rien et peut donc servir à tout, et du mot Chleuhs pour désigner les Allemands durant le conflit planétaire de 1939-1945. Il popularise également l'expression « loufoque » formée à partir du Louchébem.

Après guerre il constitue un fameux duo humoristique avec Francis Blanche, et conçoit et anime les populaires séries radiophoniques Signé Furax et Bons baisers de partout

 

Jacques Pessis propose une anthologie des meilleurs textes parus de 1938 à 1940 dans L'Os à moelle.

En 1938, Pierre Dac, dont l'humour loufoque est familier des auditeurs de la radio, fonde L'Os à moelle, l'organe officiel des loufoques, hebdomadaire satirique de 4 pages, qui connut d'emblée un succès exceptionnel, faisant même de l'ombre au Canard enchaîné : avec 400 000 exemplaires, c'est un des plus forts tirages de la presse d'avant-guerre. Autour du Roi des loufoques, on trouve les signatures des meilleures plumes de l'époque : Fernand Rauzéna et Roger Salardenne, venu du Canard enchaîné, le chansonnier Robert Rocca, les dessinateurs Maurice Henry et Jean Effel, entre autres.

S'il commente l'actualité (et l'époque est très animée !), L'Os à moelle propose également : des grand reportages ("Exploration chez les chasseurs de plats de côte", par G.W.K. Van Paraboum, professeur révoqué de Géographie Rythmée...), des petites annonces bidon ("Vends papier glacé pour lettres de rupture", "Boucherie chevaline recherche chevaux désespérés. Ne pas écrire, se présenter.) ; des conseils pratiques, jeux et recettes de cuisine (la confiture de nouilles ; leçons pour bégayer convenablement, etc.) ; des concours farfelus ("Grand concours de billets de mille", ou le gagnant gagne un billet de cinquante francs ...) ; des brèves ("On est sans nouvelles de l'autobus AKbis, parti mercredi de la Porte Maillot. Il a été aperçu pour la dernière fois sur les bords de la Loire. On croit à une fugue.") ; un faux courrier des lecteurs ; le feuilleton ("Le disparu de la hûche à pain", signé Ponton du Sérail...) ; des pensées, conseils et aphorismes...

 

Partager cet article

Repost 0