Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Afficher l'image d'origine

Marcel Duchamp (né à Blainville-Crevon le 28 juillet 1887 et mort à Neuilly-sur Seine, le 2 octtobre 1968) est un peintre, plasticien, homme de lettres français, naturalisé américain en 1955. Considéré par les critiques qui l'apprécient à partir des années 1970 comme l'artiste le plus important du XXème siècle, il est qualifié également par André Breton d'« homme le plus intelligent du siècle ». Inventeur des ready-made, sa démarche artistique exerce une influence majeure sur les différents courants de l'art contemporain

André Breton évoque Marcel Duchamp :

"Après un passage météorique dans la peinture (...) Marcel Duchamp, tout en se consacrant de 1912 à 1923 à cette sorte d'anti-chef-d'oeuvre : La mariée mise à nu par ses célibataires même qui constitue son oeuvre capitale, a signé, en protestation contre l'indigence, le sérieux et la vanité artistique, un certain nombre d'objets tout faits (ready made) dignifiés a priori par la seule vertu de son choix : portemanteau, peigne, porte-bouteilles, roues de bicyclette, urinoir, pelle à neige, etc. En attendant de passer aux ready-made réciproques ("se servir d'un Rembrandt comme planche à repasser") il s'en est tenu dans cette voie aux ready made aidés : Joconde embellie d'une paire de moustaches, cage à oiseaux remplie de morceaux de marbre blanc imitant des morceaux de sucre et traversée par un thermomètre, etc. 

Alternant avec quelques arrière-pensées inédites, bien caractéristiques de sa manière, on se plaira à trouver ci-après une suite complète de ces phrases construites de mots soumis au "régime de la coïncidence", phrases dans lesquelles de tels objets ont trouvé leur accompagnement idéal, qui brillent de la lumière même du téléscopage et montrent dans le langage ce qu'on peut attendre du "hasard en conserve", grande spécificité de Marcel Duchamp . (André Breton, Anthologie de l'humour noir, Jean-Jacques Pauvert, coll. Le Livre de Poche biblio, p. 355-356)

Etrangler l'étranger

Eglise, exil.

Des bas en soie... La chose aussi.

Un mot de reine, des mots de reins.

Nous livrons des moustiques domestiques (demi stock).

Rrose Sélavy (Robert Desnos) et moi esquivons les ecchymoses des Esquimaux aux mots exquis.

Le système métrique par un temps blennorrhagieux.

Fossettes d'aisances.

My niece is cold because my knees are cold.

A coups trop tirés.

Parmi nos articles de quincaillerie paresseuse nous recommandons le robinet qui s'arrête de couler quand on ne l'écoute pas.

Avez-vous déjà mis la moelle de l'épée dans le poil de l'aimée ?

Matin et soir : bains de gros thé pour grains de beauté sans trop de Bengué.

Une nymphe amie d'enfance.

Physique de bagage : calculer la différence entre les volumes d'air déplacé par une chemise propre (repassée et pliée) et la même chemise sale.

Il y a celui qui fait le photographe et celle qui a de l'haleine en dessous.

Inceste ou passion de famille.

... Un incesticide doit coucher avec sa "parente" avant de la tuer ; les punaises sont de rigueur.

Paroi parée de paresse de paroseis.

A charge de revanche et à verge de rechange.

Sacre du printemps, crasse de tympan.

Oh ! crever un abcès au pus lent.

Ajustage de coïncidence d'objets ou partie d'objets ; la hiérarchie de cette sorte d'ajustage est en raison directe du "disparate".

Robe oblongue dessinée exclusivement pour dames affigées du hoquet.

"Sa robe est noire", dit Sarah Bernhardt.

Une boîte de suédoises est plus légère qu'une boîte entamée parce qu'elle ne fait pas de bruit.

Une 5 CV qui rue sur pignon.

Du dos de la cuiller au cul de la douairière.

Daily lady cherche démêlés avec Daily Mail.

Faut-il réagir contre la paresse des voies ferrées entre deux passages de trains ?

Transformateurs destinées à utiliser les petites énergies gaspillées comme :

  • l'excès de pression sur un bouton électrique
  • l'exhalaison de la fumée de tabac
  • la poussée des cheveux, des poils et des ongles
  • la chute de l'urine et des excréments.
  • les mouvements de peur, d'étonnement, d'ennui, de colère.
  • le rire
  • la chute des larmes
  • les gestes démonstratifs des mains, des pieds, les tics.
  • les regards durs.
  • les bras qui en tombent du corps
  • l'étirement, le bâillement, l'éternuement.
  • le crachement ordinaire et de sang.
  • les vomissements
  • l'éjaculation
  • les cheveux rébarbatifs, l'épi
  • le bruit du mouchage, le ronflement.
  • l'évanouissement.
  • le sifflage, le chant.
  • les soupirs, etc

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :