Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amadou Hampâté Bâ, Amkoullel, L'Enfant Peul, Mémoires, Actes Sud, 1991

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Amadou Hampâté Bâ est un écrivain et ethnologue malien, né à Bandiagara, Mali en 1900 et décédé à Abidjan, Côte d'Ivoire, le 15 mai 1991. Enfant de Hampâté Bâ et de Kadidja Pâté Poullo Diallo, il est descendant d’une famille peule noble. Peu avant la mort de son père, il est adopté par le second mari de sa mère. Il fréquente d’abord l’école coranique, avant d’être réquisitionné d’office pour l’école française à Bandiagara puis à Djenné. En 1915, il se sauve pour rejoindre sa mère à Kati où il reprend ses études. En 1921, il refuse d’entrer à l’École normale de Gorée. À titre de punition, le gouverneur l’affecte à Ouagadougou, en qualité d'"écrivain temporaire à titre essentiellement précaire et révocable". De 1922 à 1932, il est dans l’administration coloniale en Haute-Volta (actuel Burkina Faso) puis jusqu’en 1942 à Bamako. En 1933, il obtient un congé de six mois qu’il passe auprès de Tierno Bokar, son maître spirituel. En 1942, il est affecté à l’Institut français d'Afrique noire (IFAN) de Dakar grâce à son directeur, le professeur Théodore Monod. En 1951, il obtient une bourse de l’UNESCO lui permettant de se rendre à Paris. En 1960, à l’indépendance du Mali, il fonde l’Institut des sciences humaines à Bamako et représente son pays à la Conférence générale de l’UNESCO. En 1962, il est élu membre du Conseil exécutif de l’UNESCO, mandat qui prend fin en 1970. Amadou Hampâté Bâ se consacre alors entièrement à la recherche et à l'écriture. Il passe les dernières années de sa vie à Abidjan à classer ses archives sur les traditions orales d’Afrique de l’Ouest ainsi qu’à la rédaction de ses Mémoires (publiés en France en 1991) : Amkoullel l’enfant Peul et Oui mon commandant ! L'Étrange Destin de Wangrin reçoit le Grand prix littéraire d'Afrique noire en 1974. (source : babelio)

Afficher l'image d'origine "Voici un livre de Mémoires qui nous révèle la formation d’un des esprits les plus brillants de l’Afrique noire. Amadou Hampâté Bâ raconte ici sa petite enfance et son adolescence, à l’époque où, dans le Mali du début du XXe siècle, il s’initiait aux traditions ancestrales, fréquentait l’école française en même temps que la coranique, courait la savane, découvrait le colonialisme et s’apprêtait à devenir l’un des derniers grands dépositaires d’une civilisation orale en pleine mutation.

Roman d’aventures, tableau de mœurs et fresque historique, ce livre restitue dans une langue savoureuse et limpide toutes les richesses, les couleurs et la vie du grand récit oral africain, et donne une belle leçon d’humour, de tolérance et d’humanité." (source : Acte Sud)

1. L'auteur du texte est Amadou Ampâté Bâ (1900-1991), écrivain et ethnologue malien d'origine Peule.

2. Le narrateur s'appelle Amkoullel. Il évoque sa première journée à l'école française.

3. Moulaye Haïdara est l'instituteur de la classe.

4. Moulaye Haïdara se met à rire quand Amkoullel se lève car il pense que l'enfant présume de ses capacités et qu'il se montrera incapable de réciter la leçon.

5. Il est étonné par les capacités de mémorisation de l'enfant.

6. L'enfant ne comprend pas ce que dit Moulaye Haïdara aux autres élèves car il ne comprend pas bien le français.

7. Cette scène a des conséquences importantes pour le narrateur : il va pouvoir bénéficier d'une bourse mensuelle et l'instituteur va désormais s'occuper de l'aider dans ses études.

. Pour la Rentrée : relire le texte distribué en classe, extrait de Amkoullel, L'Enfant Peul de Amadou Hampâté Bâ et répondre aux questions 8 et 9, p. 12-13 (Français, collection Hachette Technique)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :