Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Les prédateurs au pouvoir
Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Les prédateurs au pouvoir

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Les prédateurs au pouvoir. Main basse sur notre avenir, textuel, 2017

Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, sociologues, anciens directeurs de recherche au CNRS, sont spécialistes des grandes fortunes françaises. Leur ouvrage, Le Président des riches (La Découverte, 2010), est un best-seller. Ils ont publié aux Editions Textuel L'Argent sans foi ni loi en 2012.

Sommaire : Main basse sur notre avenir - Les profits du réchauffement climatique - L'argent au service de l'oligarchie = le totalitarisme - L'identité mondiale du capitalisme financiarisé - Les Le Pen, l'argent et le FN - Solidarité familiale des Fillon - Trump, le symbole de l'argent sans foi ni loi - Vendre des armes au détriment de la paix - Une théorie du complot ? - L'argent, sang de l'humanité - Conclusion

"J'ai du mal à refuser l'argent parce que c'est ce que j'ai fait toute ma vie. Je prends et je prends et je prend. Vous savez, je suis cupide. Je veux de l'argent, de l'argent." (Donald Trump, Nevada, 23 février 2013)

"La colère sociologique des Pinçon-Charlot est plus vive que jamais : plus de droite ni de gauche, tous réunis autour du veau d'or. Cynisme et déni de la règle sont devenus le mode de fonctionnement "normal" des dominants. C'est en toute impunité que s'organise la corruption au profit d'une petite caste affamée d'argent sous l'oeil bienveillant des gouvernements. Il y a bien sûr Donald, François, Marine et les autres, sur lesquels les Pinçon-Charlot alignent chiffres et faits irréfutables. Ils jettent aussi leur lumière crue sur des pratiques d'une extrême violence : celles de la financiarisation des services à la personne ou la mondialisation du droit à polluer avec le juteux trafic des "crédits carbone". C'est une guerre que le couple mythique dénonce ici, avec l'argent comme arme de destruction massive. Une guerre de classe qui menace l'avenir de l'humanité."

"Nous sommes des citoyens malheureux mais des sociologues satisfaits de constater chaque jour la validation de la thèse d'une guerre que les riches mènent contre les peuples avec l'Argent pour principale arme. La majuscule symbolise la déification de ce qui était un moyen d'échange entre les hommes et qui est devenu une fin en soi. L'Argent a gagné dans sa rivalité avec les religions pour atteindre l'universel. Marqueur social et critère de réussite personnelle l'Argent s'est converti en instrument de domination des nantis dont la seule raison de vivre est l'enrichissement, les pouvoirs qui lui sont liés et l'euphorie de vies hors du commun. La "main invisible" du marché permet l'accumulation du dieu Argent dans une symbiose dynamique d'une nouvelle phase du système capitaliste, le néolibéralisme, qui transforme les plus riches en "surhommes" et creuse l'abîme entre pauvres et fortunés.

Les milliardaires occupent désormais les plus hautes fonctions politiques. Après Berlusconi en Italie, Pinora au Chili, voici l'entrée fracassante de Trump à la tête des Etats-Unis. La France n'est pas en reste avec des banquiers de chez Rothschild au coeur de l'Elysée et de Bercy. Le jeune inspecteur des Fiances Emmanuel Macron est candidat à la Présidence de la République au nom de la lute contre les archaïsmes du coût du travail et pour la promotion des actionnaires modernes dans leur avidité de dividendes juteux. Les Hollande et autres Valls ont abandonné le peuple pour servir les banquiers, les patrons du CAC 40 et Pierre Gataz, président d'un Medef jamais rassasié. Plus de gauche n de droite, tous réunis et unis autour du veau d'or. La solidarité familiale des plus riches permet la démultiplication des petits pains et Fillon en est le Christ. ce fut le grand partage avec femme et enfants. Un don du ciel en remerciements d'une foi chevillée au coeur.

En 2016 les 8 multimilliardaires les plus riches possèdent ensemble un patrimoine équivalent, en valeur monétaire, aux maigres avoirs détenus par la moitié de l'humanité, soit 3 milliards 500 millions d'êtres humains. La concentration des richesses est rapide : le club des possesseurs de ces immenses fortunes comptait 65 multimilliardaires en 2015, 85 en 2014 et 388 en 2010. Ces sommes colossales leur permettent de s'accaparer les ressources naturelles, les matières premières, les terres et les produits du travail agricole. Les peuples affamés sont des peuples soumis. Pas de mondialisation heureuse pour la majorité des habitants de la planète mais une marchandisation généralisée et destructrice."

 

Partager cet article

Repost 0