Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yves Bonnefoy, "Le dialogue d'angoisse et de désir" (extrait)
Yves Bonnefoy, "Le dialogue d'angoisse et de désir" (extrait)

Yves Bonnefoy est né à Tours le 24 juin 1923 d'une mère institutrice et d'un père employé de chemin de fer. Il poursuit des études de mathématiques et de philosophie à l'université de Poitiers puis à La Sorbonne où il reçoit notamment l'enseignement de Gaston Bachelard. Il est, dès l'adolescence, profondément marqué par la lecture de Baudelaire, Rimbaud et Mallarmé puis, plus tard, par sa rencontre avec André Breton et les surréalistes. Ses premiers textes (La révolution la nuit, Les deux sœurs et Troisième convoi) paraissent en 1947 dans des revues à petit tirage. Son premier recueil poétique Du mouvement et de l'immobilité de Douve est publié en 1953. L'écriture poétique d'Yves Bonnefoy va de pair avec son travail de traducteur commencé en 1951 avec la traduction de textes de Shakespeare (Henri IV, Jules César, Hamlet, Le conte d'hiver..)Un rêve fait à Mantoue (1967) et Rome 1630 (1970) témoignent de son intérêt marqué pour l'art de la Renaissance et l'art Baroque, découverts au cours de voyages en Méditerranée. De 1966 à 1972, il participe à la revue L'Éphémère. Après avoir été professeur d'université, il est élu en 1981 au Collège de France. 

Biographie sur le site des éditions Le Temps qu'il fait http://www.letempsquilfait.com/Pages/Auteurs/Bonnefoy/Bonnefoy.html

Biographie-bibliographie complète sur le site de la Bibliothèque nationale de France : http://www.bnf.fr/pages/biblios/bonnefoy.htm

(source : Le Printemps des poètes)

Le dialogue d'angoisse et de désir (extrait)

"J'imagine souvent, au-dessus de moi

Un visage sacrificiel, dont les rayons

Sont comme un champ de terre labourée.
Les lèvres et les yeux sont souriants,

Le front est morne, un bruit de mer lassant et sourd.
Je lui dis : sois ma force, et sa lumière augmente,

Il domine un pays de guerre au petit jour

Et tout un fleuve qui rassure par méandres

Cette terre saisie fertilisée

Et je m'étonne alors qu'il ait fallu

Ce temps, et cette peine. Car les fruits

Régnaient déjà dans l'arbre. Et le soleil

Illuminait déjà le pays du soir..."

(Yves Bonnefoy, Pierre écrite, "Le dialogue d'angoisse et de désir")

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :