Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Papus, La Cabbale, Tradition secrète de l'Occident
Papus, La Cabbale, Tradition secrète de l'Occident
Papus, La Cabbale, Tradition secrète de l'Occident

Papus (Dr. G. Encausse), La Cabbale, tradition secrète de l'Occident, ouvrage précédé d'une lettre d'A. Franck (de l'Institut) et d'une étude par Saint-Yves d'Alveydre, 3ème édition considérablement augmentée, renfermant de nouveaux textes de Lenain, Eliphas Levi, Stanislas de Guaita, Dr Marc Haven, Sedir, J. Jacob, Saïr et une traduction complète du Sepher Ietzirah, suivi de la réimpression partielle d'un traité cabalistique du Chev. Drach, avec figures et tableaux, Les Editions "LUMEN", Anvers (Belgique)

Table des matières :

Préface à la 3ème édition - Lettre de l'auteur à M. Ad. Franck - Introduction. Lettre de M. Ad. Franck à l'auteur - Lettre de l'auteur au Marquis de Saint-Yves - Notes sur la Tradition cabalistique par Saint-Yves d'Alveydre

Première partie : les divisions de la kabbale. Chapitre I. La tradition hébraïque et la classification des ouvrages qui s'y rapportent - la Maschore - la Mischna - la Kabbale -

Deuxième partie. Les enseignements de la Kabale : Introduction - Dix leçons de Kabbale par Eliphas Lévi - Résumé de Kabbale par Sédir - Chapitre I. Division du sujet - Chapitre II. L'alphabet hébraïque - Chapitre III. Les noms divins - Chapitre IV. Les Séphiroth. Constitution des tableaux séphirotiques - Chapitre V. La Philosophie de la Kabbale - Chapitre VI. L'âme d'après la Kabbale 

Troisième partie : Les textes - Le Sépher Jésirah reconstitué - Chap. I. exposé générale - Chap. II. Les séphiroth ou les dix numérations - Chap. III. Les vingt-deux lettres (résumé général) - Chap. IV. Les trois mères - Chap. V. Les sept doubles - Chap. VI. Les douze simples : tableau des correspondances - Dérivés des lettres - Résumé général - Remarques - Les 50 portes de l'Intelligence - Les 32 voix de la Sagesse - La date du "Sépher Ietzirah" - Extraits du Zohar (Notes sur l'origine de la Kabbale) - la Kabbale pratique :  les 72 génies (Tarot et Clavicules)

Quatrième partie : bibliographie résumée de la Kabbale - Appendice - Résumé de la Kabbale par le Chevalier Drach (réimpression partielle d'un ouvrage rarissime)

Biographie du Dr. Gérard Encausse dit "Papus" : 

"Né à La Corogne, en Espagne, le 13 juillet 1865 et mort à Paris le 25 octobre 1916, Gérard Anaclet Vincent Encausse, dit Papus est un occultiste français, cofondateur de l'Ordre Martiniste avec Augustin Chaboseau. Né d’un père français et d’une mère espagnole, il passa toute sa jeunesse à Paris, où il fut reçu docteur en médecine (juil. 1894). Avant même de terminer ses études, dès 1886 environ, il se donna pour tâche de lutter contre le scientisme de l’époque en répandant une doctrine nourrie aux sources de l’ésotérisme occidental d'alors : le chimiste Louis Lucas, le mathématicien Wronski, l'alchimiste Cyliani, le pythagoricien Lacuria, le magnétiseur Hector Durville, Antoine Fabre d'Olivet, Alexandre Saint-Yves d'Alveydre. Encausse, qui se fit appeler Papus d’après le nom d’un esprit du Nuctaméron, attribué à Apollonius de Tyane, fut un chef de file incontesté. Il se défendait d’être un thaumaturge ou un inspiré et se présentait comme un savant, un expérimentateur. Par ailleurs, la pensée de Louis-Claude de Saint-Martin a laissé sur lui une trace profonde à partir de 1889 environ, peu après sa rupture (1890) avec la Société Théosophique de Mme Blavatsky. Il s’affilia à de nombreuses organisations initiatiques, dont : le martinisme de Henri Delaage (1882), l'Hermetic Brotherhood of Luxor de Max Théon (en 1885 ?), la Société Théosophique de Helena Blavatsky (en 1887), l’Ordre Kabbalistique de la Rose-Croix de Péladan et Guaita (en 1888), l'Église gnostique universelle de Jules Doinel (en 1892), l'Hermetic Order of the Golden Dawn (en 1895), la franc-maçonnerie (vers 1900), le Rite Swedenborgien (1901), le Rite de Memphis-Misraïm (1908), etc. L’Ordre Martiniste, créé par Papus et par Augustin Chaboseau en 1891, doit son nom au souvenir de Louis-Claude de Saint-Martin et peut-être à celui de J. Martinès de Pasqually. Dans sa revue officielle, L’Initiation, fondée par Papus en 1888, on relevait les noms de Stanislas de Guaita, Péladan, Charles Barlet, Matgioi, Marc Haven, Paul Sédir, Albert de Rochas, Lucien Chamuel. Mais, du moins pendant longtemps, les noms de Martines de Pasqually, Saint-Martin, ou Willermoz y sont beaucoup moins cités que ceux de Fabre d’Olivet et d’Eliphas Lévi. Les premiers martinistes de renom furent Paul Adam, Maurice Barrès, Stanislas de Guaita, Victor-Émile Michelet et Péladan." (source : wikipedia) 

Qu'est-ce que la Cabbale ? 

"La Cabbale est le livre de la tradition occulte d'Israël. Il devrait se trouver dans la main de tout homme qui désire approfondir le mystère de la vie, qui se demande quelle est l'origine et la destinée de l'existence, et qui voudrait explorer le royaume de l'invisible pour en comprendre les relations avec le Monde visible. Lumière cachée du peuple Hébreu, dépôt de sa science sacrée, qui donna à la Chrétienté la connaissance ésotérique, la Cabbale est restée en Europe le plus remarquable ouvrage des sciences hermétiques qui, d'une part, rendit le peuple Juif, exilé et persécuté, conscient de sa grandeur spirituelle et de son rôle historique et qui, d'autre part, procura aux chercheurs de la LUX VERITATIS, l'illumination et une source inépuisable d'enseignements, particulièrement concernant la divination, la valeur occulte des lettres formant la base de la langue hébraïque, ainsi que les correspondances entre le monde humain, angélique, astral et divin." (source : babelio)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :