Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Thomas Bernhard : les boucs émissaires

"Là où il y a trois êtres humains, il y en a déjà un qui est toujours objet de sarcasmes et de moqueries et une communauté plus importante en tant que société ne saurait absolument exister sans une pareille victime ou plusieurs d'entre elles. La société en tant que communauté ne tire jamais son amusement que des infirmités d'un ou de quelques individus pris au milieu d'elle, on peut l'observer durant toute une vie et les victimes sont exploitées jusqu'à ce qu'elles aient touché le fond de la ruine."


(Thomas Bernhard, L'origine, trad. Albert Kohn, p.148, Folio n°2832)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :