Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EAF, Le malade imaginaire, écriture d'invention (devoir d'élève)

Toinette, seule, en train de ranger la vaisselle. Elle fait le monologue suivant :

"Le voilà qui sonne encore, ce vieux barbon. Il m'appelle vingt fois par jour et il faut accourir, toutes affaires cessantes pour se metttre à la disposition de Monsieur.

Je suis sûre qu'il était encore en train de faire ses comptes d'apothicaire, au propre et au figuré, pour voir tout ce que lui ont coûté ses prétendus remèdes qui ne servent à rien, que lui ont prescrit ce "bon" (elle prononce ce mot sur un ton ironique) docteur Purgon et que lui vend à prix d'or ce "excellent" (même ton) Monsieur Fleurant, son apothicaire.

Ils s'entendent comme larrons en foire ces deux-là pour soutirer le maximum d'argent à mon maître... C'est une véritable vache à lait ! Avec ça, il n'est pas plus malade que moi et il se porterait à merveille sans sa tendance à se mettre en colère pour un oui et pour un non...

Huit médecines le mois dernier ! C'est une véritable fortune qu'il donne à ce médecin et à cet apothicaire !

Et ces lavements ! Quelle horreur ! Comment peut-on accepter des saletés pareilles ?  Il m'a même demandé tantôt de lui en administrer un, mais j'ai refusé tout net ! Plutôt mourir !

Quel homme entêté et incommode ! Je lui ai dit l'autre jour qu'il n'était pas plus malade que moi, mais il s'est mis dans une colère noire en me traitant d'impertinente, d'ignorante et de barbare, insensible aux maux d'autrui...

Mais au fond, il n'est pas méchant homme  et j'ai pitié de lui car c'est être bien malade que de s'entêter à se croire malade quand on ne l'est pas et j'enrage de voir ces deux-là profiter de sa lubie !

(Argan continue à sonner. Toinette soupire.) J'arrive, j'arrive ! Mais que me veut-il encore ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :