Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marc-Alain Ouaknin, les trois dimensions de l'esprit dans la Kabbale

"Logique et poésie

La Kabbale considère qu'il y a trois dimensions essentielles de l'esprit : la Hokhma, la Bina et le Daat.

La Bina représente l'esprit logique, la capacité de déduire, de saisir les relations cause-effet.

La Hokhma, au contraire, indique la fracture de la causalité, l'ouverture au rêve, à l'imaginaire, aux émotions. C'est aussi le questionnement, car, selon les maîtres de la Kabbale, le mot Hokhma peut être analysé comme koah-ma, la "force de quoi" ?

Le Daat est le ressenti, l'intelligence émotionnelle, la joie ou la tristesse éprouvées.

Curieusement, dans le langage de la Kabbale, la Hokhma, sagesse interrogative, est appelée aba, "père", tandis que le lien de cause à effet, la capacité de déduction (Bina) est dite "mère" (ima). Par un renversement imprévu de nos représentations courantes, la langue dite maternelle serait la langue de la logique, de la causalité et de la philosophie, tandis que le père ouvrirait au poétique ! En demandant d'honorer le père et la mère, le cinquième commandement rappelle que nous devons également respecter les deux langages fondamentaux qui constituent l'essence de l'homme : celui de la logique et celui de la poésie. Tout oubli de l'un des deux est mutilation de l'être.

Dans la civilisation actuelle, c'est assurément le commandement "N'oublie pas d'être poète !" qui mériterait d'être revu à la hausse...

Découvrir la dimension logique et philosophique du langage, mais aussi son sens poétique, que j'ai appelé ci-dessus "foulosophique"? S'inscrire dans le monde en renvoyant de temps en temps la mère, et découvrir aussi la poésie, l'émotion qu'elle suscite, le monde qu'elle permet de découvrir sous de nouveaux aspects..."

(Marc-Alain Ouaknin, Les Dix Commandements, Editions du Seuil, collection Points, p.115)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :