Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Charles Mopsik, La Cabale
Charles Mopsik, La Cabale

Charles Mopsik, La Cabale, Jacques Grancher éditeur, collection "Ouverture", 1988

L'auteur : 

Charles Mopsik, né le 2 septembre 1956 et mort le 13 juin 2003, est un penseur et chercheur français qui a renouvelé l'étude de la Cabale et de la mystique juive. Il est une des figures importantes du renouveau des études juives en France à la fin des années 1970, renouveau caractérisé par ses conséquences philosophiques, comme l'a illustré parallèlement Benny Lévy. En 1979, il a fondé chez Verdier la collection « Les dix paroles », avec le Guide des égarés de Maïmonide comme premier volume emblématique, suivi par une traduction de l’araméen du livre de la Genèse dans le Sefer Ha Zohar. Élève de Jean Zacklad (1929-1990) lui-même initié à la Kabbale par le Rav Levi Saadia Nahmani, il s'est spécialisé dans l'étude des traditions mystagogiques et théurgiques juives qui se sont développées en Espagne et en Provence à partir des XIIe siècle et XIIIe siècle. Il a soutenu son doctorat d'État en philosophie à l'Université Paris I en 1987, avec des Recherches autour de la Lettre sur la sainteté. Sources, texte, influences, sous la direction de Pierre Thillet, spécialiste de la tradition péripatéticienne. Charles Mopsik est une figure majeure de l’étude de la Cabale, à la fois comme traducteur, comme historien et comme chercheur. Il est mort à l'âge de 46 ans des suites d'une grave maladie. Une Association Charles Mopsik a été créée après son décès et a pour but de préserver sa mémoire et de promouvoir son œuvre. (source : wikipedia)

Quatrième de couverture :

"Cabale" est le nom donné à la tradition ésotérique qui s'est développée au sein de la religion juive depuis le Moyen-Âge, à partir des prémices de la mystique juive de l'Antiquité. Transmise surtout oralement depuis des siècles, sa thématique est riche de toute la palette d'une grande pensée spirituelle. La cabale n'est pas une doctrine unique, d'un unique auteur, mais un champ d'expériences religieuses et intellectuelles foisonnant et varié. Cherchant les réponses les plus appropriées aux questions essentielles de l'esprit enquête de vérité à travers  un déchiffrement des secrets du texte biblique, la tradition ésotérique juive a débordé les frontières du judaïsme en suscitant à la Renaissance le vaste mouvement européen de ceux que l'on appelle les "cabalistes chrétiens". Encore vivante aujourd'hui, elle a fourni également une mine d'inspiration inépuisable à la culture, au folklore et à la littérature."

L'ouvrage :

Il est organisé autour de 14 thèmes ou questions :

1. Quel est le sens du mot "cabale" et que recouvre-t-il ?

2. La cabale est-elle une philosophie, une culture, un courant de pensée, une mystique ?

3. La cabale est-elle une doctrine orthodoxe, hétérodoxe ou hérétique ?

4. Comment devient-on cabaliste?

5. Quels sont les textes fondamentaux de la cabale ?

6. Origine et devenir du Monde selon la cabale.

7. L'En Sef et les sephirot sont-ils l'interprétation hébraïque de la doctrine grecque des émanations ?

8. Comment le cabaliste lit-il la Torah ?

9. Si le texte est "l'enveloppe" d'un message accessible grâce à un apprentissage, en quoi consiste cet apprentissage ?

10. La cabale a irrigué les milieux chrétiens. Peut-on être cabaliste et non-juif ?

11. Comment le cabaliste perçoit-il la religion et le dogme ?

12. Pour le cabaliste, la langue hébraïque est la "matière première" de la création. Le discours du cabaliste sur la langue hébraïque peut-il être appliqué à la langue en général ?

13. Si l'on veut étudier la cabale, comment faut-il commencer ?

14. Qu'est-ce que la cabale pratique ?

Extraits : 

Quel est le sens du mot "cabale" et que recouvre-t-il ?

Le petit Larousse donne les définitions suivantes de ce terme : De l'hébreu qabbalah, tradition. Chez les Juifs, interprétation mystique de la Bible//Science occulte qui prétend faire communiquer avec les esprits// Menées secrètes, intrigue : monter une cabale. Il est évident que la définition qui nous concerne est la première. Ce mot, on le voit, a connu une histoire mouvementée en Occident. Parvenu à la connaissance du monde chrétien par le biais d'érudits et d'humanistes de la Renaissance (Reuchlin, Pic de la Mirandole, Guillaume Postel, etc.), il a fini par devenir synonyme de complot et de conspiration, après avoir été synonyme de mystère et de magie. Mais ce n'est pas seulement à cause de son caractère étrange aux yeux des occidentaux, théologiens ou historiens, qu'une telle conception a été attribuée au mot cabale : il s'agit bien d'une tradition ésotérique, c'est-à-dire secrète, mais elle comprend aussi une partie pratique qui l'apparente à la magie. cependant, il importe de ne pas confondre magie et théurgie : la cabale accorde une grande place à ce qu'il est convenu d'appeler théurgie, qui est l'art de produire du divin, dans un but rédempteur et non pas à des fins personnels et égoïstes, comme il en va généralement de ce que l'on appelle magie. (...) (p.8)

Le mot clé de la cabale est (bien) celui de sefira (sefirot au pluriel). Ce mot signifie en hébreu simplement nombre. Mais les cabalistes l'ont enrichi de significations théosophiques et mystiques. Déjà les Pythagoriciens avaient dans l'antiquité élaboré un système philosophique qui voyait dans les nombres les éléments fondamentaux de tout ce qui est, les briques de la réalité en quelque sorte, qui en se combinant, engendraient toutes les formes possibles. Pour les cabalistes, il existe dix médiations ou intermondes, dénommés sefirot, qui constituent un pont reliant deux rives séparées par un abîme : sur une rive se trouve l'inconnu, l'inaccessible En Sof, l'Infini sans nom, sur l'autre rive il y a le cosmos, dont notre propre univers n'est qu'une parcelle. Les dix sefirot sont les fils qui permettent le passage d'un bord du goufre à l'autre. Les cabalistes dépeignent en détail les réseaux complexes des relations entre ces fils subtiles et l'ensemble des mondes - monde de l'émanation, monde du trône divin, monde des anges et univers matériel..." (p.9)

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :