Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gershom G. Scholem, Le grands courants de la mystique juive
Gershom G. Scholem, Le grands courants de la mystique juive

Gershom G. Scholem, Les grands courants de la mystique juive : la Merkaba, la Gnose, la Kabbale, Le Zohar, Le Sabbatianisme, le Hassidisme, traduction de Marie-Madeleine Davy, Payot, 1977

Table des matières : chapitre premier : "caractères généraux de la mystique juive" - Chapitre II : "La mystique de la Merkaba et de la Gnose" - Chapitre III : "Le hassidisme dans l'Allemagne médiévale" - Chapitre IV : "Abraham Abulafia et la doctrine du Kabbalisme prophétique" - Chapitre V : "Le Zohar I. le livre et son auteur" - Chapitre VI : "Le Zohar II. "La doctrine théosophique du Zohar" - Chapitre VII : "Isaac Luria et son école" - Chapitre VIII : "Sabbatianisme et hérésie mystique" - Chapitre IX : "Le hassidisme : la dernière phase"

L'auteur :

Né à Berlin, le 5 décembre 1897 et mort à Jérusalem en 1982, Gershom Scholem est né dans une famille de juifs non pratiquants. Au cours de ses études, il découvre le judaïsme et les mouvements sionistes, ce qui le conduit à soutenir, à l’université de Munich en 1922, une thèse de doctorat sur un texte kabbalistique. La société allemande où il a été élevé et dont il s’est séparé a été décrite par lui dans un livre autobiographique, Von Berlin nach Jerusalem. Il émigre en 1923 en Palestine pour se consacrer à ses recherches sur la tradition des mystiques, et, en 1925, il est nommé professeur d’histoire du mysticisme et de la Kabbale à l’Université hébraïque de Jérusalem, à la fondation de laquelle il a participé. Il est élu président de l’Académie israélienne des lettres et des sciences en 1968. (source : babelio)

Résumé de l'ouvrage : 

Le judaïsme a développé dès ses débuts un courant mystique puissant et original, dont l'influence sera considérable tout au long de l'histoire. Ses notions fondamentales sont complexes, ses courants seront très vite diversifiés. Sephiroth, merkaba, gnose, kabbalisme, hassidisme, Zohar, mais aussi Abraham Abulafia, Isaac Luria, Sabatai Zevi, autant d'idées multiples, autant de personnalités marquantes qui constituent un univers sans cesse en mouvement, dont la vitalité peut égarer. Gershom Scholem, sans conteste l'un des meilleurs connaisseurs du sujet, s'est attaché à en proposer une analyse claire et complète, dans laquelle il fait la synthèse de son savoir. (souce : Editions Payot)

Chapitre premier : caractères généraux de la mystique juive (début de la présentation de l'ouvrage) :

"Le but de ces conférences est de décrire et d'analyser quelques uns des principaux courants de la mystique juive. Naturellement, je ne peux espérer traiter en quelques heures, dans toute sa profondeur, un sujet aussi vaste et en même temps aussi compliqué que ce courant mystique, chargé à la fois de méandres et de remous. Son développement s'affirme à travers les mouvements qui sont connus dans l'Histoire de la religion juive sous le nom de Kabbale et de Hassidisme. Tous, probablement, vous avez entendu parler des aspects de la religion juive. Leur sens a donné matière à maintes discussion parmi les savants juifs. L'opinion sur ce point a changé plusieurs fois ; elle a varié entre des limites extrêmes : d'une part la critique hostile et la condamnation, et d'autre part l'éloge enthousiaste et le succès. Cependant, elle n'a pas amélioré notre connaissance de ce que l'on pourrait appeler la véritable nature de la doctrine mystique ; elle ne nous a pas, non plus, rendu capables de former un jugement impartial sur le rôle que cette doctrine a joué et continue de jouer dans l'histoire juive, ni sur son importance pour une intelligence du judaïsme..."

Un avis sur Gershom Scholem :

"Son œuvre immense a fait entrer l'étude de la kabbale dans le champ académique des sciences humaines. « Par son étude exhaustive de l'histoire de la mystique juive, du IIe au XVIIIe siècle, Scholem nous a donné accès à un univers intellectuel dont presque personne ne connaissait l'existence » (David Biale).

Mon avis sur l'ouvrage   :

Dédié à la mémoire de Walter Benjamin (1892-1940), "l'ami de toute une vie", cet ouvrage de référence, indispensable à tous ceux qui s'intéressent sérieusement à la mystique juive, qu'ils soient juifs ou non juifs - mais comment un chrétien peut-il ignorer les racines juives de sa foi ? - demeure à ma connaissance le plus complet sur le  sujet. Evidemment, il faut s'armer de patience (432 pages avec les notes et la bibliographie), mais l'effort en vaut la peine !

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :