Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Irvin Yalom, L'art de la thérapie
Irvin Yalom, L'art de la thérapie

Irvin Yalom, L'art de la thérapie (The Gift of Therapy), Essai traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Anne Damour, Le Livre de Poche, 2002

L'auteur :

Né le 13 juin 1931 à Washington, professeur émérite à Stanford, Irvin Yalom est l'auteur, entre fiction, philosophie et psychothérapie, de nombreux essais, romans ou récits, best-sellers dans le monde entier, dont La méthode Schopenhauer, Le Bourreau de l'amour, Le Jardin d'Epicure, En plein coeur de la nuit, Et Nietzsche a pleuré, Le Problème Spinoza (lauréat du Prix des lecteurs du Livre de poche en 2014), ou encore Créatures d'un jour.

Le livre : 

"S'inquiétant de voir la psychothérapie de plus en plus altérée pour des raisons d'ordre économique, et appauvrie par des informations allégées, Irvin Yalom a voulu s'adresser aux nouvelles générations de thérapeutes et de patients. Dans cet ouvrage, construit en une sorte d'inventaire libre et généreux, il aborde des thèmes propres à la thérapie existentielle. En s'appuyant sur son expérience et ses talents de conteur, il y explore les différentes approches et pratiques présentes dans toute thérapie, offrant à ses lecteurs un enseignement précieux, une plongée au coeur de l'exercice thérapeutique, sa complexité et ses incertitudes."

Un avis sur le livre : 

"A la fois manifeste psychanalytique et interpellation philosophique, florilège d'anecdotes vécues et confession essentielle, ce livre, traversé de bienveillance éclairée, continue de nous habiter en secret, de nous faire exister." (Dominique Mathieu-Nazaire, Télérama)

Extrait de l'introduction :

"Je m'inquiète de savoir où sera formée une prochaine génération de psychothérapeutes efficace. Pas dans le cadre d'un internat psychiatrique. La psychiatrie est sur le point d'abandonner le domaine de la psychothérapie. Les jeunes psychiatres sont obligés de se spécialiser en psychopharmacologie parce que les tiers payants ne remboursent aujourd'hui la psychothérapie que si elle est pratiquée par des praticiens peu payés (en d'autres termes peu formés). Il est certain que la génération actuelle de thérapeutes cliniciens compétents en psychothérapie dynamique comme dans les traitements pharmacologiques, est devenue une espèce menacée.

Qu'en est-il des programmes de formation en psychologie clinique ? - le choix naturel pour colmater cette brèche ? Les psychologues cliniciens doivent malheureusement faire face eux aussi aux contraintes du marché, et la plupart des écoles de psychologie qui délivrent des diplômes de doctorat y répondent en enseignant une thérapie orientée vers les symptôme, de courte durée, et en conséquence peu substantielle.

Je m'inquiète donc pour la psychothérapie - je m'inquiète de la voir altérée pour des raisons d'ordre économique et appauvrie par des formations radicalement allégées. Néanmoins, je suis sûr qu'à l'avenir des cohortes de thérapeutes issus d'une grande variété de disciplines éducatives (psychologie, assistance psychologique, aide sociale, conseil pastoral, philosophie clinique) continueront à suivre une formation postuniversitaire rigoureuse, et, malgré  la réalité contraignante des centres médicaux intégrés, trouveront des patients en quête de changement et d'amélioration majeurs, prêts à s'engager dans une thérapie prolongée. C'est pour ces thérapeutes et ces patients que j'ai écrit L'Art de la thérapie." (p.12-13)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :