Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sous la direction de Pablo Iglesias, Les leçons politiques de Game of Thrones

Sous la direction de Pablo Iglesias, Les leçons politiques de Game of Thrones (Ganar o morir, Lecciones politicas en juego de tronos, traduit de l'espagnol par Tatiana Jarzabek, Akal, 2015, Post-Edition, 2019

Table :

Pablo Iglesias Turrion, "Vaincre ou mourir" - Juan Carlos Monedero, Cinéma et politique-Daniel Iraberri, Luis Alegre Zahonero et Pablo Iglesias Turrion, Vaincre ou mourir sur l'échelle du chaos : légitimité et pouvoir - Ruben Martinez Dalmau, La légitimité du pouvoir royal dans Game of Thrones - Inigo Errejeron Galvan, Power is power. Guerre et politique - Pablo Iglesias Turrion, Matchs de boxe et parties d'échecs entre l'ombre et l'épée - Hector Meleiro, Pourquoi Ned Stark perd-il la tête ? - Eneko Compains, jeu à la déloyale et lutte de pouvoir - Tania Sanchez Meleiro, Royaumes ou partis - Ruben Herrero de Castro, Réalisme et dragons idéalistes - Cristina Castillo et Sara Porras, Game of Roles, La subversion féministe - Clara Serra Sanchez et Eduardo Fernandez Rubino, Pouvoir et subjectivité dans Game of Thrones - Santiago Alba Rico, Climat corps et politique - Antonio J. Anton Fernandez, Dompter le dragon par trois fois.

Quatrième de couverture :

"Winter is coming" - L'hiver arrive. Cette inquétante prophétie, leitmotiv de la très politique série Game of Thrones, n'est sans doute pas étrangère à son exceptionnel succès mondial. Car nos présentes "années d'hiver" témoignent du règne bien réel et sans partage des "Marcheurs blancs" d'une économie devenue synonyme d'impuissance politique. Elles appellent une contre offensive tout aussi réelle, à l'image de celle qu'ont initiée les mouvements citoyens qui se sont exprimés sur la place publique en Espagne, en Grèce, aux Etats-Unis,en France, et dont le Parti espagnol Podemos a spectaculairement émergé en 2014. La fantasy médiévale de Game of Thrones, tout entière versée dans la conquête et la préservation du pouvoir - tantôt par la ruse, tantôt par la force, le plus souvent par une combinaison des deux-, fournit au porte-parole de Podemos Pablo Iglesias et à ses camarades l'occasion de questionner à nouveaux frais les stratégies politiques à mettre en oeuvre lorsqu'on ne prétend plus seulement critiquer le régime dominant (ce dont ce dernier s'accomode bien volontiers), mais bel et bien le renverser. Il en résulte un passionnant ouvrage de politologie collective appliquée, où les situations et personnages de la série et les grandes théories de Nicolas Machiavel, Thomas Hobbes, Antonio Gramsci, Lénine, Carl Schmitt et Ernesto Laclau s'éclairent réciproquement."

Extrait de la présentation de "Vaincre ou Mourir" par Pablo Iglesias Turrion :

"Pourquoi écrire un livre sur Games ou Thrones ? Dans la situation d'urgence sociale où nous nous trouvons, et au vu de la gravité de la crise (économique, politique, institutionnelle, n'est-ce pas une perte de temps? N'y a-t-il pas des sujets plus importants à aborder, dans le dramatique contexte social et politique où nous sommes plongés ?

Pour répondre à ces questions, il convient de se demander pourquoi les livres comme les différentes saisons de la série ont rencontré un tel succès. De prime abord, il pourrait sembler que la clé de ce succès réside simplement dans une formule infaillible : un mélange efficace d'intrigues, de violence, d'aventure et de sexe, le tout dans un scenario aux accents romantiques. ce succès est toutefois dû à quelque chose de beaucoup plus profond : le scenario de destruction de l'ordre civil et politique présenté dans la série, ainsi que la lutte à mort entre une poignée de royaumes pour la conquête du Trône de Fer, associés à la menace d'un effondrement civilisationnel, établit un lien direct avec un certain degré de passimisme généralisé et une conscience latente de la fin de la civilisation occidentale telle que nous la connaissons. Ce pessimisme a contaminé notre environnement à tous les niveaux (émotionnel, personnel, politique, professionnel), particulièrement dans les pays les plus touchés par la "crise" financière dont on situe généralementle début en 2008..."

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :