Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gabriel Gohau, Les sciences de la terre aux XVIIe et XVIIIe siècles, Naissance de la géologie
Gabriel Gohau, Les sciences de la terre aux XVIIe et XVIIIe siècles, Naissance de la géologie

Gabriel Gohau, Les sciences de la terre aux XVIIe et XVIIIe siècles, Naissance de la géologie, collection "L'évolution de l'Humanité", Bibliothèque de synthèse historique, Albin Michel, 1990

L'auteur : 

Né le 28 octobre 1934 à Nantes (Loire-Atlantique), Gabriel René Marc Gohau est un historien de la géologie, président du Comité français d'histoire de la géologie.

Sommaire :

I. Introduction - Première époque - Les Fondateurs II. Les fossiles - III. La terre - IV. Les strates - Deuxième époque - La terre et les eaux : V. Les montagnes - VI. L'eau et le feu - VII. Du cycle aux époques - VIII. Les cristaux - Troisième époque - Les archives de la Terre : IX. L'ordre des montagnes - X. Les discordances - XI. Nouvelles archives - XII. Les causes actuelles - XIII. Épilogue - Notes - Bibliographie - Index alphabétique - Index thématique - Table

L'auteur :

Gabriel Gohau, agrégé de sciences naturelles,  auteur d'une thèse d'Etat sur les idées anciennes sur la formation des montagnes, a écrit une histoire de la biologie (Biologie et biologistes) et une histoire de la géologie.                   

Quatrième de couverture :

"Dès l'Antiquité, les hommes ont été intrigués par la présence de coquilles fossiles loin de la mer. Léonard de Vinci est toutefois le premier à comprendre leur intérêt géologique. Avec Descartes et Stenon, qui formulent au XVIIe siècle les idées nouvelles sur la formation des reliefs, il est le fondateur de la science moderne.

Au XVIIe siècle se développent les "théories de la terre". Voltaire, Buffon, Linné s'interrogent sur les rapports de la terre et des eaux. Philosophes et naturalistes ne travaillent plus sur l'univers mais sur les archives de la terre, et s'efforcent de faire apparaître, derrière le désordre apparent de la nature, l'ordre des mécanismes. la géologie historique est née.

Nourri de la pensée de Bachelard et de Georges Canguilhem, Gabriel Gohau cherche les ruptures, les discontinuités, là où Emile Guyénot, qui présentait dès 1941 Les Sciences de la vie aux XVIIe et XVIIIe siècles aux lecteurs de L'Evolution de l'Humanité, voulait établir la continuité et l'ancienneté de l'idée transformiste.

La synthèse de Gabriel Gohau, enrichie de textes rares, apporte une contribution inégalée à ce domaine de l'histoire des sciences.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :