Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Peter Frankopan, Les routes de la soie
Peter Frankopan, Les routes de la soie

Peter Frankopan, Les routes de la soie, L'Histoire du cœur du monde (The Silk Roads, a New History of the World), traduit de l'anglais par Guillaume Villeneuve, Flammarion, Champ/Histoire, 2019

Table des cartes :

Villes principales, anciennes et présentes, sur les routes de la soie - L'expansion des religions sur les routes de la soie avant 600 av. J.-C. - L'expansion de l'Islam et des routes commerciales - Mort et destruction aux XIIIème et XIVème siècle - Les grandes découvertes aux XIIIème et XIVème siècles - Les grandes routes du commerce (vers 1650) - Le Grand Jeu au XIXème siècle - Le Grand Jeu au Moyen-Orient - Les routes de la soie et la Seconde Guerre mondiale - Les nouvelles routes de la soie.

Table :

1. La création des routes de la soie - 2. La route de la foi - 3. La route vers un Orient chrétien - 5. La route de la révolution - 6. La route de la concorde - 7. La route des fourrures - 8. La route du ciel - 9. La route de l'enfer - 10. La route de la mort et de la destruction - 11. La route de l'or - 12. La route de l'argent - 13. La route vers l'Europe du Nord - 14. La route de l'empire - 15. La route de la crise - 16. La route de la guerre - 17. La route de l'or noir - 18. La route du compromis - 19. La route du blé - 20. La route du génocide - 21. La route de la guerre froide - 22. La route de la soie américaine - 23. La route de la rivalité des superpuissances - 24. La route vers la catastrophe - 25. La route vers la tragédie - Conclusion. La nouvelle route de la soie - Notes - Index - Remerciements - Table des cartes.

L'ouvrage : 

"D’Alexandre le Grand aux nouvelles Routes de la Soie, 2500 ans d’histoire comme vous ne l’avez jamais lue.

Avec son « histoire du cœur du monde », Peter Frankopan renverse notre récit traditionnel, qui gravite autour de la Grèce antique, de Rome et de l’irrésistible ascension de l’Occident. Une approche réductrice, qui mérite une relecture urgente et approfondie.

L’auteur élargit la perspective et tourne son regard vers « une région située à mi-chemin entre Orient et Occident, qui va des rives orientales de la Méditerranée jusqu’à la mer Noire et à l’Himalaya ». C’est là qu’il place le curseur de sa lecture de l’histoire.

Salué par la presse internationale comme le « plus important livre d’histoire publié depuis des décennies », Les Routes de la Soie est un voyage grisant à travers les siècles, de l’Europe à la Chine, décentrant avec audace le regard du lecteur pour éclairer d’une lumière nouvelle notre compréhension du monde." (source : babelio)

L'auteur : 

Né le 22 mars 1971 au Royaume-Uni, Peter Frankopan est historien et professeur au Worcester College d'Oxford.

Il dirige le Centre de recherches byzantines de l'Université d'Oxford. Il enseigne également aux universités de Yale, Harvard, Princeton et Cambridge.

C'est un spécialiste de l'histoire de l'Empire Byzantin au XIe siècle, de l'histoire de l'Asie Mineure, de la Russie et des Balkans.

Se travaux portent sur la littérature médiévale grecque et la rhétorique, sur les échanges culturels et diplomatiques entre Constantinople et le monde islamique, l'Europe de l'Ouest et les principautés du sud de la Russie.

Il est l'auteur d'une nouvelle traduction de l'Alexiade d'Anna Comnène (2009) et d'une Histoire de la Première croisade (2012), unanimement saluée.

Il a publié Les routes de la soie : L'histoire du cœur du monde (The Silk Roads : A New History of the World), un best-seller au succès international, en 2015.

Extrait de la préface :

Enfant, l'un de mes biens les plus chers était une grande carte du monde. Elle était épinglée au mur près de mon lit et je la scrutais chaque soir avant de m'endormir. Avant longtemps, j'eus appris par cœur les noms et situations de tous les pays, noté leurs capitales ainsi que les océans, les mers et les fleuves qui s'y jetaient ; les noms des principales chaînes de montagne, et des déserts, tracés en impérieuses italiques, excitants d'aventures et de dangers.

Avec l'adolescence, mon malaise grandit devant l'optique constamment étroite de mes cours de géographie scolaire, laquelle ne se focalisait que sur l'Europe et les Etats-Unis, en omettant l'essentiel du reste du monde. On nous avait enseigné l'histoire des Romains en Grande-Bretagne ; la conquête normande en 1066 ; Henri VIII et les Tudors ; la guerre d'indépendance américaine ; la révolution industrielle sous le règne de Victoria ; la bataille de la Somme ; l'essor et la chute de l'Allemagne nazie. Je regardai ma carte et je comprenais que d'immenses régions du monde avaient été passées sous silence.

Pour mon quatorzième anniversaire, mes parents m'offrirent un livre de l'anthropologue Eric Wolf et c'est lui qui m'enflamma. L'histoire de la civilisation, aussi paresseuse qu'admise, écrivait-il, est celle qui veut que "la Grèce antique ait engendré Rome, que Rome ait engendré l'Europe chrétienne, l'Europe chrétienne la Renaissance, que la Renaissance ait engendré les Lumières, et celles-ci, la démocratie politique et la révolution industrielle. L'industrie, mâtinée de démocratie, aurait à son tour accouché des Etats-Unis, lesquels incarnent le droit à la vie, à la liberté, à la recherche du bonheur". Je reconnus aussitôt l'histoire exacte qu'on m'avait racontée : le dogme du triomphe politique, culturel et moral de l'Occident. Mais cet exposé était erroné ; il y avait d'autres façons de considérer l'histoire - des façons qui ne consistaient pas à envisager le passé du point de vue des vainqueurs de l'histoire récente (...)

Bien des légendes m'ont incité à porter un regard différent sur le passé du monde. Mais l'une d'elles s'en distinguait. Selon la mythologie grecque, Zeus, le père des dieux, lâche deux aigles, chacun à l'une des extrémités de la terre, en leur ordonnant de voler l'un vers l'autre. Une pierre sacrée, l'omphalos - le nombril du monde - est déposée à l'endroit de leur réunion pour permettre la communication avec le divin. J'ai appris plus tard que le concept de cette pierre fascine depuis longtemps les philosophes et les psychanalystes.

Je me rappelle avoir scruté ma carte en entendant ce conte pour la première fois, en me demandant où se seraient rencontrés les aigles. Je les imaginais s'envolant du rivage ouest de l'Atlantique et du littoral chinois sur le Pacifique pour aller vers l'intérieur des terres. La position précise changeait, selon l'endroit où je posais les doigts pour commencer à mesurer des distances égales depuis l'Est et l'Ouest. Mais je tombais toujours quelque part entre la mer Noire et l'Himalaya. Je restais éveillé la nuit, à repenser à la carte du mur de ma chambre, aux aigles de Zeus et à l'histoire d'une région jamais mentionnée dans les livres que je lisais - et qui n'avait pas de nom.

Il y a peu, les Européens divisaient l'Asie en trois grandes zones - le Proche, le Moyen et l'Extrême-Orient. Pourtant, en grandissant, chaque fois que j'entendais parler des problèmes actuels ou lisais quelque chose à leur sujet, il semblait que la deuxième, le Moyen-Orient, avait changé de sens, et même de situation, pour venir à désigner Israël, la Palestine et la région environnante, et parfois le golfe persique. Et je ne comprenais pas pourquoi l'on me serinait l'importance de la Méditerranée comme berceau de la civilisation, quand il paraissait tout à fait évident qu'elle n'en était pas vraiment originaire. Le vrai creuset, la Méditerranée au sens propre - le centre du monde -, n'était pas une mer séparant l'Europe de l'Afrique du Nord, mais il se trouvait en plein cœur de l'Asie.

Je forme ici l'espoir de pouvoir inciter le lecteur à étudier hardiment des peuples et des lieux qui ont été ignorés par les savants durant des générations, en formulant de nouvelles questions et en ouvrant de nouveaux domaines de recherches. J'espère susciter de nouvelles interrogations sur le passé, la remise en cause et l'examen des truismes. Surtout, j'espère inspirer au lecteur de ce livre un nouveau point de vue sur l'histoire"

(Worcester College, Oxford, avril 2015)





 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :