Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Matthieu Ricard, L'art de la méditation

Matthieu Ricard, L'art de la méditation, Pourquoi méditer ? Sur quoi ? Comment ? NiL éditions, 2008

Sommaire :

Avant-propos - I. Pourquoi méditer ? II. Sur quoi méditer ? III. Comment méditer ? : La motivation - Les conditions favorables à la pratique de la méditation - Quelques recommandations - Tourner son esprit vers la méditation - La nature éphémère de toute chose - Les comportements qu'il faut adopter et ceux qu'il faut éviter - L'insatisfaction inhérente au monde ordinaire - Méditation sur la pleine conscience - Le calme intérieur - La concentration sur un objet - La concentration sans objet - Surmonter les obstacles - La progression du calme intérieur - Médiation sur l'amour altruiste - Un sublime échange - Apaiser douleur physique - La vision pénétrante - Dédier les fruits de nos efforts - Unir méditation et vie quotidienne - Notes - Eléments de bibliographie - Remerciements - Tables des matières

L'auteur :

Né en 1946, fils de Jean-François Revel, docteur en biologie moléculaire à l'institut Pasteur sous le direction de François Jacob, Matthieu Ricard a abandonné sa brillante carrière scientifique pour se convertir au bouddhisme qu'il a découvert à la fin des années 1960. Ordonné moine en 1978, il est devenu l'un des spécialistes mondiaux du bouddhisme et accompagne fréquemment le Dalaï-Lama dans ses voyages en qualité d'interprète.
Le moine et le philosophe (NiL Editions, 1997), retranscription d'un dialogue qu'il eut avec son père, le philosophe Jean-François Revel, fut un best-seller en France avant d'être traduit en vingt langues. Il a publié d'autres ouvrages parmi lesquels un album photographique L'esprit du Tibet (Seuil, 1996), des essais : L'infini dans la paume de la main avec Thrinh Xuan Thuan (NiL éditions, 2000), Plaidoyer pour le bonheur (NiL éditions, 2003) ainsi que de nombreuses traductions de textes tibétains.

Etabli depuis 1972 dans les Himalayas, il vit au monastère de Shétchen au Népal.

Quatrième de couverture : 

"L'art de méditer est un cheminement que les plus grands sages de l'humanité apprennent tout au long de leur vie. Sa pratique au quotidien transforme notre regard sur nous et sur le monde. En trois chapitres - Pourquoi méditer ? Sur quoi ? Comment ? - Matthieu Ricard ouvre le chemin au plus néophyte des lecteurs. A chaque étape de ce manuel, il s'appuie sur des exemples qui promettent de passer du concept à la pratique. . Riche de sa double culture, de son expérience de moine bouddhiste, de sa connaissance des textes traditionnels et de sa fréquentation des maitres spirituels, Matthieu Ricard montre le caractère universel d'une méditation fondée sur l'amour altruiste, la compassion, le développement des qualités humaines et les bienfaits que cette pratique apporte à chacun dans notre société individualiste et matérialiste."

Avant-Propos : 

"Nous devons être le changement que nous voulons voir dans le monde." (Gandhi)

Pourquoi ce petit traité de méditation ? Depuis quarante ans, j'ai eu la chance de vivre auprès de maîtres spirituels authentiques qui ont inspiré ma vie et illuminé mon chemin. Leurs  précieuses instructions ont guidé mes efforts. Je ne suis pas un enseignant et reste plus que jamais un disciple. Mais il m'arrive fréquemment de rencontrer lors de mes voyages de par le monde des personnes qui me font part de leur désir d'apprendre à méditer ; j'essaye autant que je peux, de les orienter vers des maîtres qualifiés. Mais ce n'est pas toujours possible. C'est donc pour tout ceux qui souhaitent sincèrement s'exercer à la méditation que j'ai rassemblé ces instructions puisées aux sources les plus authentiques du bouddhisme. Se transformer intérieurement en entraînant son esprit est la plus passionnante des aventures. Et c'est le véritable sens de la méditation.

Les exercices que l'on trouvera dans ce texte sont issus d'une tradition deux fois millénaire. Que l'on s'adonne à la méditation seulement trente minutes par jour ou que l'on s'efforce s'y plus intensément dans la quiétude d'une retraite, ces exercices peuvent être pratiqués de manière graduelle, indépendamment les uns des autres.

Personnellement, j'ai eu l'immense fortune de rencontrer mon maître spirituel, Kanguiour Rinpotché, en 1967, près de Darjeeling en Inde, et de passer, après sa mort en 1975, quelques années dans un petit ermitage en bois sur pilotis dans la forêt qui surplombe son monastère. A partir de 1981, j'ai eu le privilège de vire treize ans auprès d'un autre grand maître tibétain, Dilgo Khyenstsé Rinpotché, et de recevoir ses enseignements. Après qu'il eut à son tour quitté le monde, en 1991, je me suis souvent retiré dans un petit ermitage de montagne, au Népal, à quelques heures de Katmandou, dans un centre de retraite fondé par le monastère de Shétchen où je réside habituellement. Ces périodes ont été sans conteste parmi les plus fertiles de mon existence.

Depuis une dizaine d'années, je participe également à plusieurs programmes de recherches scientifiques qui visent à mettre en évidence les effets de la méditation pratiquée sur de longues durées. Il en ressort qu'il est possible de développer considérablement des qualités telles que l'attention, l'équilibre émotionnel, l'altruisme et la paix intérieure. D'autres études ont également démontré les bienfaits qui découlent de vingt minutes de méditation quotidienne pratiquée pendant six à huit semaines : diminution de l'anxiété et de la vulnérabilité à la douleur, de la tendance à la dépression et à la colère, renforcement de l'attention, du système immunitaire et du bien-être en général. Quel que soit l'angle sous lequel on envisage la méditation - celui de la transformation personnelle, du développement de l'amour altruiste ou de la santé physique -, celle-ci apparaît donc comme un facteur essentiel si l'on veut mener une vie équilibrée et riche de sens.

Il serait dommage de sous-estimer la capacité de transformation de notre esprit. Chacun d'entre nous dispose du potentiel  nécessaire pour s'affranchir des états mentaux qui entretiennent nos souffrances et celle des autres, pour trouver la paix intérieure et pour contribuer au bien des êtres."

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :