Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Es-tu si lasse ?
Es-tu si lasse ? Je veux te mener doucement
hors de ce tumulte, qui depuis longtemps me pèse aussi.
Notre blessure est à vif sous le joug de ce temps.
Vois, derrière la forêt où nous marchons en tremblant,
comme un château illuminé déjà le soir attend.
Viens avec moi. Le matin ne le saura jamais,
et dans la maison nulle lampe n’épiera ta beauté …
Ton parfum imprègne comme un printemps les oreillers :
le jour a mis tous mes rêves en pièces, –
tresses-en une couronne.
(Rainer Maria Rilke)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :