Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eliane Amado Lévy-Valensi, le refus de l'autre

Eliane Amado Lévy-Valensi, Le Grand désarroi aux racines de l'énigme homosexuelle, Ed. Universitaire Jean-Pierre Delarge Editeur, 1973

L'auteur : 

Éliane Amado Levy-Valensi, née à Marseille le 11 mai 1919 et morte à Jérusalem le 10 mai 2006, est une philosophe et psychanalyste française.

Le texte : 

"L'histoire de l'homme dans son sens le plus général s'inscrit sous le signe du dialogue manqué. Elle s'inscrit sous le signe de la guerre manifeste ou latente, violente ou sournoise, sous le signe du refus de l'autre.

L'autre semblable et différent, proche ou lointain, nécessaire à "ma" survie et pourtant menaçant. 

Il semble que rien ne soit plus difficile à l'homme que d'assumer son semblable et de l'assumer dans sa différence (...)

Le véritable péché originel commence non pas à Adam et Eve mais au meurtre d'Abel par Caïn.

Si, dès le premier récit biblique, l'homme est promis à la mort, personne ne meurt avant le geste de Caïn et la mort est introduite de main d'homme (...)

Le mal originel, le mal absolu, c'est la rivalité et le fratricide (...)

Il s'agit donc du refus de l'autre vécu comme atteinte narcissique (1) à "ma" propre existence et comme rival en puissance.

Ce refus pourtant est inscrit, d'après la tradition, dans le non-événement du couple primitif au moment où Caïn est conçu.

C'est toujours du non-accomplissement de l'amour entre l'homme et la femme que naissent les rivalités quels que soient les mythes où elles s'inscrivent, du thème grec au thème biblique (...)

Rappelons aussi que la civilisation de Sodome (2) est présentée comme un syndrome (3) du refus de l'autre (manque d'hospitalité, de générosité, etc.), l'homosexualité ne constituant qu'un symptôme du syndrome général.

C'est une civilisation de sujétion, chacun n'étant pour l'autre qu'occasion de s'affirmer en soumettant et en exploitant.

L'homosexualité y apparaît (...) comme refus de l'autre dans sa différence - élimination de la femme dans sa vraie dimension - et aussi comme un aspect de ce refus de fraternité (...)

C'est dire que, tout le long de l'histoire, fraternité et fratricide jouent dans l'âme de l'homme un jeu terrible dont la femme est absente."

(Eliane Amado Lévy-Valensi, Le Grand Désarroi aux racines de l'énigme homosexuelle, Editions Universitaires Jean-Pierre Delage Editeur, 1973)

(1) Terme d'origine psychanalytique : le narcissisme désigne l'orientation vers le "moi" de l'énergie affective du sujet (mythe de Narcisse)

(2) Ville de Palestine qui fut détruite par la colère divine (selon la Bible) à cause de la perversion de ses habitants.

(3) Ensemble de symptômes permettant d'orienter le diagnostic d'une maladie.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :