Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tel est le titre de ce recueil de textes en hommage à Alain-Fournier, édité  par la ville de Saint-Amand-Montrond à l’occasion du vingtième anniversaire du prix littéraire consacré à l’auteur du  Grand Meaulnes

"Sur les pas d'Alain-Fournier" propose des "morceaux choisis" des vingt auteurs primés depuis la création du prix littéraire Alain-Fournier. Certains, comme Pierre Bergounioux (prix Alain-Fournier en 1986, pour Ce pas et le suivant, aux éditions Gallimard), Anne-Marie Garat ( prix Alain-Fournier en 1991, pour La chambre noire paru chez Flammarion) ou Amélie Nothomb ( prix Alain Fournier en 1993, pour L'hygiène de l'assassin, chez Albin Michel) sont devenus particulièrement célèbres.

 

Orné d'une préface de Serge Vinçon, sénateur du Cher, maire de Saint-Amand Montrond, "Sur les pas d'Alain-Fournier" comporte une lettre  d'Alain-Fournier à Jacques Rivière, datée du 26 décembre 1906, où il évoque la Sologne, "Merveilleux pays de son coeur" : "Je suis celui qui sait l'immensité et le mystère de toutes les vies. Je me disais un jour, que je serais le " nocturne passeur des pauvres âmes", des pauvres vies. Je les passerais sur le rivage de mon pays où toutes choses sont vues dans leur secrète beauté..." Un  texte de Guy Breton, évoque la rencontre à Paris, le 1er juin 1905, jour de l'Ascension,  entre Alain-Fournier et la jeune femme, son unique et impossible amour, qui inspira le personnage d'Yvonne de Galais dans Le Grand Meaulnes. A noter également  l' extrait du Bréviaire de littérature à l'usage des vivants (éditions Bréal, 2004) dans lequel Pierre Bergounioux resitue l'écrivain et son oeuvre dans la grande Histoire.

 

 "Avertir et guider le lecteur dans la forêt obscure des titres, des mots et des images", tel est, selon Alain Rivière, neveu d'Alain Fournier, l'ambition du prix Alain-Fournier. Il fut crée par Louis Aubrun et attribué par le Lions Club de Saint-Amand- Montrond en 1986, à l'occasion du centenaire de la naissance de l'écrivain. Repris par la Ville en 1996, le prix a été décerné vingt fois à ce jour.

 

Le prix littéraire Alain-Fournier entend " rendre hommage à l'auteur du Grand Meaulnes et  récompenser un romancier dont les qualités d'écriture et d'inspiration permettent de pressentir une personnalité authentique qui mérité d'être encouragée dans le déroulement de sa carrière littéraire."

 

Mais pour Philippe Albou,  secrétaire général, le prix Alain-Fournier ne se réduit pas à cette définition un  peu aride. Il est surtout  l'occasion pour les membres du jury de découvrir de nouveaux talents, de se promener chaque année dans la "jungle" de l'actualité littéraire, de participer à des discussions passionnées et d'entretenir des contacts réguliers avec les anciens lauréats du prix.

 

Philippe Albou précise que le choix des lauréats n'a aucun critère précis, si ce n'est la qualité de l'écriture, l'originalité du sujet, le plaisir et l'émotion induits.

 

"Dès le premier prix attribué à Pierre Bergounioux pour Ce pas et le suivant, explique Alain Rivière,  neveu d'Alain Fournier, le choix se révéla étincellant d'originalité et de pertinence, rassemblant tous les critères que nous désirions, à savoir un texte digne d'Alain-Fournier sans vouloir en être un succédané, avec sa touche de mystère et de spiritualité très humaine et très proche de l'esprit du Grand Meaulnes. Le miracle s'est alors reproduit dix-neuf fois."

 

   .

"Sur les pas d'Alain Fournier", recueil de textes édité par la ville de Saint-Amand-Montrond à l'occasion du vingtième anniversaire du prix Alain Fournier - 142 pages.

 

 

Partager cet article

Repost 0