Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les archives départementales du Cher se sont enrichies il y a quelques années d'une donation de tout premier ordre : celle du fonds "Giraudon", un nom célèbre parmi les amateurs de photographies.

Pour accueillir cette donation avec tous les égards qui lui sont dûs, le conseil général du Cher a consenti un investissement important afin de doter les archives départementales de caissons climatisés et de développer des procédures de traitement, de conservation et  de numérisation des supports photographiques.

C'est à la fin du XIXème siècle qu'apparaissent les grandes agences documentaires qui mettent à profit les possibilités nouvelles offertes par l'invention de la photographie. Adolphe Giraudon fait partie des précurseurs lorsqu'il fonde, rue Bonaparte, à Paris, vers 1880, sa première "bibliothèque photographique". Giraudon prend en dépôt les travaux, honore les commandes, prête et vend des tirages aux clients. Peu à peu, se met en place un réseau de correspondants français et étrangers, sollicités au gré des demandes.

Adolphe Giraudon cherche son inspiration dans la vie quotidienne aussi bien à la ville qu'à la campagne. Mais il s'intéresse aussi de plus en plus à l'art et à la création artistique et commande des prises de vue et des reportages sur les sujets les plus variés, en France et dans le monde entier : portraits, études d'après nature, paysages, monuments, campagnes archéologiques ou ethnographiques, oeuvres d'art.

La photographie au service de la mémoire

L'invention de la photographie a développé une nouvelle sensibilité et renouvelé notre perception du temps et de l'espace. "Quand, d'un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, les saveurs et les parfums restent encore longtemps à attendre, à espérer, à se souvenir, à porter sans fléchir sur leur gouttelette presque impalpable l'édifice immense du souvenir." écrit Marcel Proust dans La Recherche du temps perdu. Moins fugaces que nos souvenirs et nos sensations, les images photographiques sont aussi de puissants auxiliaires de mémoire.

"Juifs priant devant le Mur du Temple de Salomon, vers 1875", "Un ministre du roi Thibaw et sa famille à la cour de Mandalay en Birmanie entre 1878 et 1880", "L'eruption du Vésuve, le 26 août 1872 à 9 heures 30", "Lion au zoo de Londres"...  Ces clichés sont autant de fragments d'un monde perdu, de témoignages arrachés au temps et à l'oubli.

Rien ne prédestinait cet enfant d'origine modeste, né à Charost, dans le Cher, à une réussite aussi remarquable. Ardent défenseur, avec son ami Félix Nadar du droit commercial en matière d'image, Adolphe Giraudon a su comprendre l'importance culturelle et documentaire de la photographie et la nécessité d'un travail en réseau à un niveau international.

Respecté  et désormais célèbre, il deviendra, à la fin de sa vie, conseiller municipal, puis maire de sa ville natale.

Archives départementales du Cher : rue Heurtault de Lamerville - téléphone : 02 48 55 82 60

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :