Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Jean MAMBRINO

( 1923 )


     
Jean Mambrino est l’un des plus grands poètes français vivants. Il est essentiel de faire découvrir aujourd’hui dans toute sa variété et sa profondeur cette œuvre majeure, inaugurée grâce au  soutien de Jules Supervielle  et de René Char.  
 
Jean Mambrino est né en 1923 à Londres où se passe son enfance. Le STO le mène en Dordogne, comme bûcheron. Il est ordonné dans la Compagnie de Jésus en 1954.

Durant le même temps, avec Jean Dasté, il découvre le théâtre, qui demeure une part importante de sa vie. Professeur de théâtre à  Metz, il a pour élève Bernard Marie Koltès. Passant plus tard au cinéma, il se lie d’amitié avec Roberto Rossellini et rencontre les cinéastes de la nouvelle vague. Il effectue des séjours réguliers à Londres où il fait la connaissance de T. S. Eliot et de Kathleen Raine.   
   
Son premier recueil, Le Veilleur aveugle, paraît au Mercure de France en 1965. En 1968, il s’installe à Paris et commence une collaboration régulière à la revue Études où il a été responsable durant quarante ans de la critique de théâtre. Il a publié, chez Seghers, une Anthologie de la poésie mystique française (1973).

Il a reçu en 2005 le Prix de Littérature Jean Arp pour l'ensemble de son œuvre.

Ouvrages publiés aux Éditions Arfuyen

L'Hespérie, pays du soir

La Pénombre de l'or

Grandeur de Dieu  (Traduction)

L'Abîme blanc

Pays du soir  2° éd. (Préface)

Comme un souffle de rosée bruissant

Les Ténèbres de l'espérance



Le ciel imprègne la plage
Où luit l'image de la mer
Moins radieuse que ton silence

Mais ne méprise jamais pèlerin
Dans les derniers replis du soir
Au bord des lacs où dorment les montagnes
La femme, plus odorante que les pains
Au corps de pollens et de raisins noirs.

Les grands automnes descendent de la montagne
en silence
Jusqu'aux abeilles qui abandonnent nos dernières roses
Où la rosée du matin
A déjà le parfum de la neige.

Jean Mambrino, L'oiseau cœur, précédé de Clairière et Sainte lumière
Editions Stock, 1979




         

Partager cet article

Repost 0