Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les éditions Acvam ont eu la bonne idée de republier un chef-d'oeuvre oublié de la littérature française : Mon village de Philipe Valette, sorti chez Grasset en 1947.

Mon village est l'histoire touchante de Jeannot Mourette, un enfant pauvre et malheureux, écartelé entre des parents qui se fuient, un père absent et une mère qu'il cherche. Elle se déroule dans le Bourbonnais, puis à Paris, dans les années 1900.

Eté comme hiver, Jeannot court à travers les champs, les bois, les ruisseaux et les vignes, en quête d'affection et de menus travaux. Du haut de ses 10 ans, avec sa sensibilité et ses émotions d'enfant, il affronte les rudes épreuves de la vie.

Vagabonds, journaliers, fermiers et villageois survivent dans des conditions difficiles près des riches domaines de châtelains oisifs. Mais ceux qui ont peu partagent tout. Grâce à sa volonté de vivre et à l'affection du peuple de la campagne, le petit Mourette surmonte l'épreuve de la misère et du rejet.

Les années passent. Après avoir vainement cherché fortune à Paris, Jeannot réalise qu'en dépit de son certificat d'études et de son sérieux, il n'y a pas de place pour lui dans la grande ville. Il repart alors retrouver la nature, la solidarité et la chaleur humaine qui l'ont nourri pendant son enfance pauvre et solitaire.

Ce récit largement autobiographique dépeint avec une grande justesse de ton un milieu rude, mais plein d'humanité. Egayée par des expressions patoisantes, l'écriture est sobre et dépouillée. "Philippe Valette, facteur dans le bocage bourbonnais, a tout noté : les cadastres intimes, les caractères, les injustices, la beauté des femmes et de la nature..." Tout y est merveilleusement simple et infiniment mystérieux, comme la vie.

Dans les années 70, écrit Bernard Farinelli, "le sage d'Ygrande", dans la préface de ce livre, on aurait crié au chef-d'oeuvre régionaliste. Mais personne ne pensa à rééditer l'ouvrage d'un petit retraité oublié dans son coin et qui était mort quelques années avant, sans gloire littéraire. Aujourd'hui, Mon village remet les idées en ordre sur une nostalgie campagnarde souvent trop romancée et rappelle que les petits Mourette courent les rues dans le monde entier ! c'est le grand mérite des éditions Acvam, autorisées en cela par Grasset, que de rendre au Bourbonnais un de ses auteurs méconnus, mais porte-drapeau de son identité, aux terroirs en général, le témoignage d'un des leurs et aux lecteurs contemporains un moment de vérité..."

Né en 1887, Philippe Valette exerçait le métier de facteur dans l'Allier. Passionnée de littérature et de philosophie, il se mit à l'écriture. Mon village fut son premier roman à être publié (Grasset, 1947). Suivront des ouvrages philosophiques dont Valeurs et synthèses (1953). Il s'éteignit en 1962.

Mon Village (récit) de Philippe Valette, aux éditions ACVAM, dans la collection Les classiques de la campagne, lettre inédite d'Emile Guillaumin adréssée à l'auteur, préface de Bernard Farinelli.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :