Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Merci à Marilyse de nous rappeler ce poème de Max Jacob en hommage à sa ville natale :



Quimper

O mes écrits nouveaux ! je veux qu’ils outrepassent
Le ciel ! le poète fidèle à son rêve impossible !
Attelé dans les bras solides de la Muse
Il écrit sur l’azur envers du Paradis.
Gentil Quimper, le nid de mon enfance
De lierre, ormeaux, roches tout tapissé,
Vois ce, d’un tendre effort, qu’à ta face
J’offre ! un miroir de hêtres et de houx,
Hêtres et houx cachant nos jeux de courses
Par intervalle dans l’étroite vallée !
Ayant confié le cartable à la mousse
Avec les compagnons j’ai folâtré.
[...]

Max Jacob, Le Laboratoire central, Poésie/Gallimard




Ma tête roule à l'océan
et c'est une tête de pierre
recueillez le sang du couchant
recueillez l'or de la prière
la terre égare mon turban
et le ciel ma cordelière
vaincu par le temps

Max Jacob (Derniers poèmes en vers ou en prose)


http://www.ina.fr/art-et-culture/litterature/video/I08032209/l-guilloux-evoque-max-jacob.fr.html

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :