Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Une grande majorité de l’assistance présente hier soir a fait part de son mécontentement au sujet du réaménagement de la rue Maurice-Roy. - Guillaume Faucheron


Des riverains ont exprimé leur désaccord hier soir lors d’une réunion publique concernant une partie de l’aménagement de Lahitolle par Bourges Plus à partir de janvier.

L'aménagement de Lahitolle se précise mais ne suscite pas l'unanimité pour autant. La réunion publique qui s'est déroulée hier à la faculté de droit a laissé émerger un certain nombre de mécontentements concernant une partie du projet. Les travaux doivent débuter à partir de janvier prochain et s'étendre sur une durée de quinze mois.

 

Certains riverains du boulevard Lahitolle et des professionnels ont exprimé leur désaccord au sujet de l'évolution de la rue Maurice-Roy. La communauté d'agglomération Bourges Plus souhaite en faire un nouvel axe traversant du technopôle. Cette artère débouchera ainsi sur la rue de la Salle-d'Armes. Mais pas seulement. L'agglomération va installer une sortie de la rue Maurice-Roy sur l'avenue Ernest-Renan. Dans le même temps elle souhaite supprimer celle qui part de l'école nationale supérieure d'ingénieurs (Ensi) et donne sur la même avenue.


« Avec cette sortie, nous souhaitons diviser le flux de circulation, a expliqué Alain Tanton, président de Bourges Plus. Ce réaménagement est lié à la future hausse de la fréquentation du technopôle. »

 

La communauté d'agglomération anticipe la présence d'un nombre de personnes beaucoup plus élevé sur le site en raison de la création d'un centre d'affaires et d'un hôtel d'entreprises, compris dans le projet. Auxquels s'ajoutent les étudiants de la résidence universitaire actuellement en chantier.


Mais la perspective de voir la rue Maurice-Roy déboucher sur l'avenue Ernest-Renan n'enchante guère certains riverains. Une bonne partie de ceux qui étaient présents hier à la réunion publique l'a vivement exprimé.

 

Circuler et se garer

Ils s'inquiètent en premier lieu de la fluidité de la circulation. « Elle sera saturée ! », a souligné un participant dès l'entame de la discussion. Un long débat s'est engagé sur la pertinence de cet aménagement. Alain Tanton a répondu aux mécontents et leur assuré que la circulation serait améliorée. Mais il n'a pas convaincu l'assistance présente.


Des riverains ont pointé également l'impact de cet aménagement sur le stationnement de l'avenue Ernest-Renan. « Il sera beaucoup plus difficile de se garer notamment pour se rendre à la boulangerie », a protesté un riverain.

 

Là encore, Alain Tanton s'est montré confiant sur les conséquences du réaménagement sur les places de stationnement de l'avenue Ernest-Renan. Mais là non plus, le président de Bourges Plus n'a guère rassuré la population.

 

Les mécontents se sont élevés en outre sur les modalités de ce réaménagement. « Vous nous présentez ça comme si c'était décidé, sans que l'on ait notre mot à dire et comme si c'était le meilleur choix ! », a lancé un participant. « Trois réunions publiques ont déjà eu lieu, lui a rétorqué Alain Tanton. Elles ont fait l'objet d'échanges et de concertation. »

 

Le chantier de réaménagement de Lahitolle n'a certainement pas fini de faire parler de lui.

 

Pratique. Les informations pratiques sont disponibles sur www.agglo-bourges.fr et www.bourges-technopole.fr.

 

n WEB

Retrouvez un diaporama de photos actuelles et cartes postales anciennes de Lahitolle sur

www.leberry.fr


Guillaume Faucheron


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :