Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  1019378_3000040.jpg

Aux élèves :

La lecture directe des textes de Freud est préférable à celle d'un résumé de sa pensée. Oui, mais par où commencer ? Je vous conseille de ne pas commencer pas le commencement historique (les études sur l'hystérie), mais  par des textes qui posent l'hypothèse de l'inconscient à partir de ses "symptômes" plus habituels : le rêve (voie royale qui mène à l'inconscient), les lapsus, les actes manqués et l'humour.

Terminales L : les trois premiers au moins

Terminales S et ES : les deux premiers

Terminales technologiques : au moins L'Introduction à la Psychanalyse (amusant, facile à lire et bourrée d'exemples concrets de lapsus, d'actes manqués, de rêves et de mots d'esprits ! )

L'interprétation des rêves : lire au moins le chapitre VI ("Le travail du rêve")

Introduction à la Psychanalyse, traduit de l'allemand par le Dr. S. Jankélévitch, L'interprétation des rêves (Die Traumdeutung), traduit en par I. Meyerson, aux Presses universitaires de France, la Psychopathologie de la vie quotidienne ( Zur Psychopatholgie des Alltagslebens), traduit par Serge Jankélévitch (Petite Bibliothèque Payot) et Le mot d'esprit et ses rapports avec l'inconscient (Der Witz und seine Beziehung zum Unbewussten), traduit de l'allemand par Marie Bonaparte et le docteur M. Nathan (NRF Gallimard).

L'introduction à la psychanalyse, dont la matière est une série de leçons professées en 1916, constitue pour le lecteur la somme la plus complète et la synthèse la plus accessible des idées du père de la psychanalyse.

L'interprétation des rêves : Pour Sigmund Freud et selon le principe du déterminisme psychique, le rêve, loin d'être un phénomène absurde ou magique, possède un sens : il est l'accomplissement d'un désir. Il a pour fonction de satisfaire le rêveur. Cette fonction du rêve apporte des informations quant aux désirs du rêveur. Son sens doit être interprété.

Psychopathologie de la vie quotidienne : Freud a montré dans L'interprétation des rêves comment le rêve était la voie royale d'accès à l'inconscient. Il dessine dans cet ouvrage de 1901 d'autres chemins vers cette part qui échappe à notre contrôle et qui, par ses manifestations, traduit nos désirs. Oublier un nom, casser un biblot familier, se tromper de clefs, commettre un lapsus, tous ces petits accidents ordinaires doivent s'interpréter comme des manifestations de l'inconscient. En effet, celui-ci travaille sans cesse, infatigablement.

Le mot d'esprit et ses rapports avec l'inconscient : De nombreuses théories ont été suggérées sur l'humour et le rire : le père de la psychanalyse renouvelle entièrement le sujet. Il arrive à la conclusion que "l'humour est la contribution apportée au comique par l'intermédiaire du surmoi."

A retenir :

"Un acte manqué est un acte psychique ayant un sens, produit par l'opposition de deux intentions différentes."

"Le refoulement d'une intention de dire quelque chose constitue la condition indispensable d'un lapsus."

"La vie psychique est un champ de bataille ou une arène où luttent des intentions opposées."

"L'étude des lapsus et des actes manqués amène à admettre l'hypothèse qu'il existe chez l'homme des tendances à agir sans qu'il le sache."

"Interpréter, c'est trouver un sens caché."

"Raconter un rêve, c'est traduire des images en paroles."

"Le rêve est un phénomène psychique soumis au déterminisme."

"Le rêveur sait sans le savoir ce que son rêve signifie."

"Dormir, c'est se replonger dans l'état où nous nous trouvions, avant de venir au monde, dans notre existence intra-utérine."

"Le rêve total constitue une substitution déformée d'un événement inconscient. L'interprétation des rêves a pour tâche de découvrir cet inconscient."

"Le travail d'interprétation s'accomplit à l'encontre d'une certaine résistance qui s'y oppose. Les idées qu'on voudrait refouler se révèlent toujours et sans exception comme étant les plus importantes et les plus décisives au point de vue de la découverte de l'inconscient."

Quatre procédés sont à l'oeuvre dans le travail du rêve : la condensation, le déplacement, la figuration et l'élaboration secondaire.

"Le désir est l'excitation du rêve : la réalisation de ce désir forme le contenu du rêve." (le rêve est la réalisation d'un désir.)

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :