Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Ce fut sa dernière apparition sur la face lumineuse de l'eau. Ensuite, celui qui "avait laissé un souvenir brûlant",  redescendit et reposa dans cette fraîcheur des grands fonds que les vents n'ont jamais touchée." (Henri de Montherlant)


 

bg.jpg

 

 

Ma jeunesse étincelle au feu des oiseaux qui passent

Et l'instant sans retour s'enfuit

Dans le crépuscule d'or pourpre parmi les jeux et les cris.

 

J'ai murmuré ton nom, sous les arbres,

Le soir penché sur ton visage, 

Et je  bénis le temps où le Prince de la Ville fut un enfant.

 

Les fleurs s'en vont, mais le printemps demeure

Toujours, toujours un nouveau printemps

Et l'espérance des coeurs battants

Rafraîchit la beauté mortelle.

 

J'ai murmuré ton nom sous les feuilles,

Le soir penché sur ton visage

Et je bénis le temps où le Prince de la Ville fut un enfant.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :