Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je donne le lien vers une lettre ouverte de Michel Onfray adressée au président Nicolas Sarkozy au sujet du transfert des cendres d'Albert Camus au Panthéon.

http://www.jayesse.fr/article-une-petite-lettre-d-onfray-du-jour--40031596.html

Emmigré en France en 1905, mon grand-père maternel avait sur son bureau  un petit buste de Léon Tolstoï, l'un des rares écrivains russes qui eut le courage de s'élever contre l'antisémitisme officiel.

C'est de cette Russie-là qu'il voulait se souvenir.

 

les sentiments ne se commandent pas. Et l'amour, moins que tout autre.


Quand je pense à "l'identité nationale", je pense à des hommes et à des paysages.


J'aime la France quand elle est grande et généreuse, quand elle parle à temps et à contretemps, quand elle défend les opprimés, quand elle accueille et quand elle console.

 

Je l'aime à travers ses poètes :

 

" Combien j'ai douce souvenance
Du joli lieu de ma naissance !
Ma sœur qu'ils étaient beaux les jours
De France.
Ô mon pays, sois mes amours,
Toujours.

Te souvient-il que notre mère,
Au foyer de notre chaumière,
Nous pressait sur son cœur joyeux,
Ma chère,
Et nous baisions ses blancs cheveux,
Tous deux.

Ma sœur, te souvient-il encore
Du château que baignait la Dore ?
Et de cette tant vieille tour
Du More,
Où l'airain sonnait le retour
Du jour.

Te souvient-il du lac tranquille,
Qu'effleurait l'hirondelle agile,
Du vent qui courbait le roseau
Mobile
Et du soleil couchant sur l'eau,
Si beau.

Te souvient-il de cette amie,
Tendre compagne de ma vie,
Dans les bois en cueillant la fleur
Jolie ?
Hélène appuyait sur mon cœur
Son cœur !

Oh ! Qui me rendra mon Hélène,
Et ma montagne, et le grand chêne ?
Leur souvenir fait tous les jours
Ma peine,
Mon pays sera mes amours
Toujours ! "

 

(François-René de Chateaubriand)





 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :