Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

sun-Tzu.jpg

Sun Tzu, L'art de la guerre, Titre de l'édition anglaise : The Art of War, texte anglais de Samuel B. Griffith (Unesco collection of representative works chinese series), préface et introduction par Samuel B. Griffith, avant-propos de B.H. Liddel Hart, traduit de l'anglais par Francis Wang, Champs classiques.

 

"Il y a vingt-cinq siècles, dans la Chine des 'Royaumes combattants", était rédigé le premier traité sur "l'art de la guerre".

 

Sur son auteur, Sun Tzu, l'Histoire ne fournit que quelques traits biographiques et peut-être sont-ils mêlés de légende. Mais son ouvrage, d'une concision admirable et toujours perceptible malgré les adjonctions des commentateurs, a été et demeure au centre de la pensée militaire d'Extrême-Orient.
 

 

A la différence de Clausewitz, Sun Tzu ne fait pas de la grandiose bataille d'anéantissement le sommet de l'art du stratège. Si l'on peut détruire l'ennemi, on se jette sur lui : mais la "duperie", c'est-à-dire la guerre totale du mensonge, peut faire mieux encore...

 

Il faut lire Sun Tzu comme un grand classique empreint de sagesse, mais aussi comme la clé d'une meilleure compréhension de la pensée chinoise d'aujourd'hui."


 

Extraits :

 

"Lorsque l'ennemi est uni, divisez-le !"

 

"Chang Yu : "Tantôt enfoncez un coin entre un souverain et ses ministres ; tantôt détachez de lui ses alliés. Faites naître entre eux des soupçons réciproques, de façon à faire régner entre eux la mésentente. Vous pourrez alors comploter contre eux."

 

"Attaquez là où il n'est pas prêt ; faites une sortie lorsqu'il ne s'y attend pas."

 

"Votre but doit être de prendre intact "tout ce qui est sous le ciel". De cette façon vos troupes resteront fraîches et votre victoire sera totale. Tel est l'art de la stratégiue offensive."

 

"Le Grand Duc a dit : "Quiconque est incapable d'agir sur l'ennemi pour diviser ses forces ne saurait parler de tactiques d'exception."

 

"Remporter une victoire grâce à un dur combat ou grâce à la chance n'est pas un signe d'habileté."

 

"L'ennemi fut vaincu facilement parce que les experts avaient préalablement créé des conditions favorables."

 

"Ho Yen Hsi "... Je fais en sorte que l'ennemi prenne mes points forts pour des points faibles, mes points faibles pour des points forts, tandis que je transforme en points faibles ses points forts et que je découvre ses failles... Je dissimule mes traces de façon à les rendre indécelables ; j'observe le silence afin que nul ne puisse m'entendre."

 

Mei Yao Ch'en : lorsque vous attaquez un Etat important, si vous pouvez diviser les forces ennemies, vos moyens seront plus que suffisants."

 

"Soyez habiles dans l'emploi des espions et des agents. Faites manoeuvrer les troupes légères afin de diviser l'armée ennemie. Dressez les uns contre les autres, chez l'adversaire, souverains et ministres, et faites en sorte que les supérieurs et les subordonnés se fassent mutuellement des reproches."

 


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :