Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lorsque j'étais enfant, mes parents m'emmenaient certains dimanches rendre visite à mes grands-parents paternels qui habitaient un petit appartement, au 5ème étage, rue des Prouvaires, dans le quartier des Halles, à Paris, non loin du Pavillon de Baltard....

Lire la suite

This is an old recording of the piece, "Dark Eyes." Performed by Yoska Gabor and his Gypsy Orchestra. July 2013: Artist: Anders Zorn (1860 - 1920) Title: Hins Anders 1904 Original Size and Owner: Oil on canvas, 81 x 64 inches (205.74 x 162.56 cm), Thielska...

Lire la suite

Julius Henry Marx (2 octobre 1890 à New York – 19 août 1977 à Los Angeles), plus connu sous le surnom de Groucho Marx, était un comédien américain faisant partie des Marx Brothers. "Je trouve que la télévision est très favorable à la culture, chaque fois...

Lire la suite

Eugène Zamiatine, Nous autres, traduit du russe par B. Cauvet-Duhamel, préface de Jorge Semprun, collection L'Imaginaire, 1971 Né à Lebedian le 20 janvier 1884 et mort à Paris le 10 mars 1937, Ievgueni Ivanovitch Zamiatine (russe : Евгений Иванович Замятин),...

Lire la suite

Paroles et Musique: Michel Berger {Intro féminine:} "A vous autres, hommes faibles et merveilleux Qui mettez tant de grâce à vous retirer du jeu Il faut qu'une main posée sur votre épaule Vous pousse vers la vie, cette main tendre et légère" On a tous...

Lire la suite

Le Ciel brûle suivi de Tentative de jalousie, trad. du russe par Pierre Léon et Ève Malleret, préface de Zéno Bianu, Collection Poésie/Gallimard, 1999 "Je suis exclue de naissance, du cercle des humains, de la société (...) Je suis sans âge et sans visage....

Lire la suite

Uploaded by Pierrick Tillet on 2017-07-15. "Les grands-pères sont les maîtres, les véritables philosophes de tout être humain, ils ouvrent toujours en grand le rideau que les autres ferment continuellement. [...] Les grands-pères placent la tête de leur...

Lire la suite

L'hiver a perdu la mémoire Et le printemps s'est invité Dans les tristes maisons des hommes. Je me suis assis simplement Sur les marches de mon enfance, Pour mieux respirer le soleil Et l'ivre parfum du buis Et j'ai crié dans la douceur

Lire la suite