Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bac philo, séries technologiques, explication d'un extrait des Essais de Montaigne (texte + questions)

« Je ne connais qu'un seul écrivain que, pour l'honnêteté, je place aussi haut, sinon plus, que Schopenhauer, c'est Montaigne. En vérité, qu'un tel homme ait écrit, vraiment la joie de vivre sur cette terre en a été augmentée. (Nietzsche, Considérations inactuelles)

L'auteur : 

Michel Eyquem de Montaigne, seigneur de Montaigne, né le 28 février 1533 et mort le 13 septembre 1592 au château de Saint-Michel-de-Montaigne (Dordogne), est selon les traditions universitaires soit un philosophe et moraliste de la Renaissance, soit un écrivain érudit, précurseur et fondateur des « sciences humaines et historiques » en langue française.

L'oeuvre : 

Les Essais sont l'œuvre majeure de Michel de Montaigne (1533-1592), à laquelle il consacre un labeur d'écriture et de réécriture à partir de 1572 continué pratiquement jusqu'à sa mort. Il traite de tous les sujets possibles, sans ordre apparent : médecine, livres, affaires domestiques, chevaux, maladie... entre autres, auxquels Montaigne mêle des réflexions sur sa propre vie et sur l'Homme, le tout formant « un pêle-mêle où se confondent comme à plaisir les choses importantes et futiles, les côtés vite surannés et l’éternel. » (source : wikipedia)

Le texte : 

"Le fait qu'on ne voit aucune thèse qui ne soit débattue et controversée entre nous ou qui ne puisse l'être, montre bien que notre jugement naturel ne saisit pas bien clairement ce qu'il saisit, car mon jugement ne peut pas le faire admettre par le jugement de mon semblable : ce qui est le signe que je l'ai saisi par quelque autre moyen que par un pouvoir naturel qui serait en moi et en tous les hommes.

Laissons de côté cette confusion infinie d'opinions que l'on voit parmi les philosophes eux-mêmes, et ce débat perpétuel et général sur la connaissance des choses. On a tout à fait raison en effet, d'admettre que sur aucune chose les hommes - je veux dire les savants les mieux nés, les plus capables - ne sont d'accord, pas même sur le fait que le ciel est sur notre tête, car ceux qui doutent de tout doutent aussi de cela ; et ceux qui nient que nous puissions comprendre quelque chose disent que nous n'avons pas compris que le ciel est sur notre tête ; et ces deux opinions sont, par le nombre, incomparablement les plus fortes.

Outre cette diversité et cette division infinies, par le trouble que notre jugement nous donne à nous-mêmes et par l'incertitude que chacun sent en lui, il est aisé de voir que ce jugement a son assise bien mal assurée.

Comme nous jugeons différement des choses ! Combien de fois changeons-nous d'opinions ! Ce que je soutiens aujourd'hui et ce que je crois, je le soutiens et le crois de toute ma croyance, toutes mes facultés et toutes mes forces empoignent cette opinion et m'en répondent sur tout leur pouvoir. Je ne saurais embrasser aucune vérité ni la conserver avec plus de force que je ne fais pour celle-ci. J'y suis totalement engagé, j'y suis vraiment engagé ; mais ne m'est-il pas arrivé, non pas une fois, mais cent, mais mille, et tous les jours, d'avoir embrassé quelque autre opinion avec ces mêmes instruments, dans ces mêmes conditions, opinion que, depuis, j'ai jugée fausse ?

(Michel de Montaigne, Les Essais, 1580)

Questions sur le texte : 

Se demander, comme d'habitude :

1. Quelle est la thèse de l'auteur ?

2. Quels sont ses arguments ?

3. Quel(s) exemple(s) donne-t-il ?

4. Qu'est-ce qui montre, selon Montaigne, que notre jugement ne saisit pas bien clairement ce qu'il saisit ?

5. Pourquoi le fait que mon jugement ne peut faire admettre (ce qu'il saisit) par le jugement de mon semblable est-il le signe que je l'ai saisi par quelque autre moyen que par un pouvoir naturel qui serait en moi et en tous les hommes ?

6. Que devrait-il se passer s'il y avait en moi et en tous les hommes un pouvoir naturel (de juger) ?

7. Transformez le raisonnement de Montaigne en syllogisme hypothético-déductif.

8. "Laissons de côté cette confusion infinie d'opinions que l'on voit parmi les philosophes (eux-mêmes), et ce débat perpétuel et général sur la connaissance des choses. Cherchez des exemples.

9. Etudiez (expliquez et commentez) l'exemple donné par Montaigne ("le fait que le ciel est sur notre tête")

10. Quelle différence y a-t-il entre un fait et un jugement ?

11. Qui sont ceux "qui doutent de tout" Qui sont ceux "qui nient que nous puissions comprendre quelque chose" ?

12. De quel genre de doute s'agit-il ? Y a-t-il un autre genre de doute ?

13. Qu'est-ce qu'une "opinion" ?

14. A quoi s'oppose le mot "opinion" ?

15. "Outre cette diversité et cette division infinies" : quel est le rapport entre la "diversité" et la "division" ?

16. Quels sont les deux signes qui montrent que "l'assise (du jugement) "est mal assurée" ?

17. "Comme nous jugeons différemment des choses !", "Combien de fois changeons-nous d'opinion" : comment Montaigne assure-t-il la transition entre deux idées différentes ? Rappelez la première idée.

18. "ce que je crois", "croyance" : quelle est la différence entre la foi et le savoir ? Entre l'opinion et la science ?

19. Qu'est-ce qu'une "certitude" ?

20. Donnez des exemples de "certitudes".

21. Sur quels fondements assoyons nous la plupart de nos  certitudes ?

22. Sur quel fondement devrions-nous les asseoir ?

23. Expliquer : "empoignent-elles". Quelle est l'étymologie de ce mot ?

24. Pourquoi toutes nos facultés et toutes nos forces "empoignent-elles" nos opinions ?

25. Commentez les mots "facultés", "forces", "pouvoir" ("toutes mes facultés et toutes mes forces empoignent cette opinion et m'en répondent sur tout leur pouvoir")

26. "J'y suis totalement engagé". Donnez des exemples.

27. "Mais ne m'est-il pas arrivé, non pas une fois mille, mais cent, mais mille, et tous les jours, d'avoir embrassé quelque autre opinion avec ces mêmes instruments, dans ces mêmes conditions, opinion que, depuis, j'ai jugée fausse". La remarque de Montaigne s'applique-t-elle seulement aux individus ? Donnez des exemples.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :