Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Paul Veyne, Différence entre nature et histoire
Paul Veyne, Différence entre nature et histoire

L'auteur :

Paul-Marie Veyne, né le 13 juin 1930 à Aix-en-Provence et mort le 29 septembre 2022 à Bédoin, est un historien et universitaire français. Spécialiste de la Rome antique, ancien élève de l'École normale supérieure, membre de l'École française de Rome (1955-1957), il est professeur honoraire du Collège de France.

L'ouvrage : 

Qu’est-ce que l’histoire ? Que font réellement les historiens, d'Homère à Max Weber, une fois qu’ils sont sortis de leurs documents et archives et qu’ils procèdent à une « synthèse » ? Font-ils l’étude scientifique des diverses créations et activités des hommes d’autrefois ? Leur science est-elle celle de l’homme en société ?

Bien moins que cela ; la réponse à la question n’a pas changé depuis deux mille deux cents ans que les successeurs d’Aristote l’ont trouvée : les historiens racontent des événements vrais qui ont l’homme pour acteur. L’histoire est un roman vrai.

Le texte à étudier : 

"On ne peut pas opposer la science et l'histoire comme l'étude de l'universel et celle de l'individuel : d'abord les faits physiques sont non moins individualisés que les faits historiques ; ensuite la connaissance d'une individualité historique suppose sa mise en relation avec l'universel : "Ceci est une émeute et cela une révolution, qui s'explique, comme toujours, par la lutte des classes, ou par le ressentiment de la canaille." Qu'un fait historique soit ce que "jamais on ne verra deux fois" n'empêche pas a priori de l'expliquer. Deux passages de Jean sans Terre font deux événements distincts ? On les expliquera l'un et l'autre, et voilà tout (...).

Il est poétique d'opposer le caractère historique de l'homme aux répétitions de la nature, mais c'est une idée non moins confuse que poétique. La nature aussi est historique, elle a son histoire, sa cosmologie ; la nature est non moins concrète que l'homme et tout ce qui est concret est dans le temps ; ce ne sont pas les faits physiques qui se répètent, c'est l'abstraction sans lieu ni date qu'en extrait un physicien ; si on le soumet au même traitement, l'homme se répète tout autant.

La vérité est que l'homme concret a d'autres raisons que la nature de ne pas se répéter (il est libre, il peut accumuler des connaissances, etc.) ; mais ce n'est pas parce que l'homme a sa manière à lui d'être historique que la nature ne peut avoir sa manière à elle de l'être. (...)

La véritable différence ne passe pas entre les faits historiques et les faits physiques, mais entre l'historiographie et la science physique. La physique est un corps de lois et l'histoire un corps de faits. La physique n'est pas un corps de faits physiques racontés et expliqués, elle est le corpus des lois qui serviront à expliquer ces faits ; pour le physicien, l'existence de la Lune et du Soleil, voire du cosmos, est une anecdote qui ne peut servir qu'à établir les lois de Newton ; à ses yeux, ces astres ne valent pas plus qu'une pomme. Il n'en est pas ainsi pour l'historien ; quand il y aurait (à supposer qu'il puisse y avoir) une science qui serait le corpus des lois de l'histoire, l'histoire ne serait pas cette science : elle serait le corpus des faits qu'expliqueraient ces lois."

Paul Veyne, Comment on écrit l'histoire, Editions du Seuil, 1971

Note :

cosmologie : science établissant les lois physiques de l'univers

Questions sur le texte :

1. Dégagez les articulations du texte.

2. Quelle est la thèse de l'auteur ?

3. Quels sont ses arguments ?

4. Quels exemples donne-t-il ?

5. Pourquoi ne peut-on opposer la science et l'histoire comme l'étude de l'universel et celle de l'individuel ?

6. Expliquez : "La nature est historique". Pourquoi, d'après l'auteur, "les faits physiques ne se répètent-ils pas ?"

7. Expliquez : "ce ne sont pas les faits physiques qui se répètent, c'est l'abstraction sans lieu ni date qu'en extrait le physicien".

8. Expliquez : "si on le soumet au même traitement, l'homme se répète tout autant". 

9. De quelle "manière", l'homme est-il historique ?

10. Quelle est la "véritable différence" entre la science et l'histoire ? (Réfléchissez à la différence entre un fait et une loi).

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :