Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Explication d'un texte de Hegel sur la vengeance (Texte + Questions)

L'auteur :

Georg Wilhelm Friedrich Hegel, né le 27 août 1770 à Stuttgart et mort le 14 novembre 1831 à Berlin, est un philosophe allemand. Son œuvre, postérieure à celle de Emmanuel Kant, appartient à l'idéalisme allemand et a eu une influence décisive sur l'ensemble de la philosophie contemporaine. Hegel enseigne la philosophie sous la forme d'un système unissant tous les savoirs suivant une logique dialectique. Le système est présenté comme une « phénoménologie de l'esprit » puis comme une « encyclopédie des sciences philosophiques », titres de deux de ses ouvrages, et englobe l'ensemble des domaines philosophiques, dont la métaphysique et l'ontologie, la philosophie de l'art et de la religion, la philosophie de la nature, la philosophie de l'histoire, la philosophie morale et politique ou la philosophie du droit.

L'œuvre :

Grâce à cet ouvrage posthume, nous disposons d’un condensé de toute la philosophie hégélienne : logique dialectique, philosophie de nature, moralité et œuvres de l’esprit. Il s’agit d’une initiation à la pensée philosophique, constituée par les cours de philosophie professés par Hegel de 1809 à 1811 aux élèves du lycée de Nuremberg, dont était devenu directeur en 1808. Cet ensemble occupe donc une place centrale entre la Phénoménologie de l'Esprit (1807) et la Science de la Logique (1812-1816).

Le texte : 

"La vengeance se distingue de la punition en ce que l'une est une réparation obtenue par un acte de la partie lésée (1), tandis que l'autre est l'œuvre d'un juge. Il faut donc que la réparation soit effectuée à titre de punition car, sans la vengeance, la passion joue son rôle, et le droit se trouve troublé.

De plus, la vengeance n'a pas la forme du droit, mais celle de l'arbitraire, car la partie lésée agit toujours par sentiment ou selon un mobile (2) subjectif. Aussi bien, quand le droit se présente sous la forme de la vengeance, il constitue à son tour une nouvelle offense, n'est senti que comme conduite individuelle, et provoque inexpiablement (3), à l'infini, de nouvelles vengeances."

G.W.F. Hegel, Propédeutique philosophique (1812)

(1) La partie lésée : la victime

(2) Un mobile : ce qui posse à agir

(3) : inexpiablement : sans qu'on puisse payer pour la faute qu'on a commise et ne plus se la voir reprocher.

A. Eléments d'analyse 

1. Qu'est-ce qui différencie, selon Hegel, la vengeance de la punition ?

2. Pourquoi le juge, qui est une personne humaine tout comme la victime, est-il la seule personne compétente pour faire appliquer le droit et punir, selon Hegel ?

3. Expliquez "la partie lésée agit toujours par sentiment ou selon un mobile subjectif". En quoi peut-on dire que la partie lésée, la victime, prendrait à l'égard du coupable une décision "arbitraire" ? Qu'est-ce qui distingue le droit de l'arbitraire ?

4. Par quel mécanisme se fait-il que la vengeance provoque (...) à l'infini, de nouvelles vengeances" ?

B. Eléments de synthèse

5. Quelle est la question à laquelle le texte tente de répondre ?

6. Comment cette réponse est-elle organisée ? Dégagez les différents moments de l'argumentation présente dans le texte de Hegel, et montrez comment ils s'articulent les uns aux autres.

7. En vous appuyant sur les éléments précédents, dégagez l'idée principale du texte.

C. Commentaire :

8. Quels problèmes pose la vengeance pour la vie en société, selon Hegel ?

9. Quel sens ce texte permet-il de donner à l'idée de punition juste ?

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :