Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texte C - Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac 


La scène se passe à Paris, au XVIIème siècle. Cyrano, aussi célèbre pour ses prouesses militaires que pour son physique disgracieux, aime sa cousine Roxane. Mais celle-ci lui a confié qu'elle aime le beau Christian et en est aimée. Elle reproche cependant à ce dernier de ne pas savoir lui parler d'amour. Prêt à se sacrifier, Cyrano, poète à ses heures, décide d'aider Christian. Ainsi, quand celui-ci, dissimulé avec Cyrano sous le balcon de Roxane, la désespère par la maladresse de son discours amoureux, Cyrano décide-t-il de venir en aide à son rival en se faisant passer pour lui. 

ROXANE, s'avançant sur le balcon 

C'est vous ? 

Nous parlions de... de... d'un... 

CYRANO 

Baiser. Le mot est doux ! 
Je ne vois pas pourquoi votre lèvre ne l'ose ; 
S'il la brûle déjà, que sera-ce la chose ? 
Ne vous en faites pas un épouvantement : 
N'avez-vous pas tantôt, presque insensiblement, 
Quitté le badinage et glissé sans alarmes 
Du sourire au soupir, et du soupir aux larmes ! 
Glissez encore un peu d'insensible façon : 
Des larmes au baiser il n'y a qu'un frisson ! 

ROXANE 
Taisez-vous ! 

CYRANO 
Un baiser, mais à tout prendre, qu'est-ce ? 
Un serment fait d'un peu plus près, une promesse 
Plus précise, un aveu qui veut se confirmer, 
Un point rose qu'on met sur l'i du verbe aimer ; 
C'est un secret qui prend la bouche pour oreille, 
Un instant d'infini qui fait un bruit d'abeille, 
Une communion ayant un goût de fleur, 
Une façon d'un peu se respirer le cœur, 
Et d'un peu se goûter, au bord des lèvres, l'âme ! 

ROXANE 
Taisez-vous ! 

CYRANO 
Un baiser, c'est si noble, madame, 
Que la reine de France, au plus heureux des lords, 
En a laissé prendre un, la reine même ! 

ROXANE 
Alors ! 

CYRANO, s'exaltant. 
J'eus comme Buckingham (1) des souffrances muettes, 
J'adore comme lui la reine que vous êtes, 
Comme lui je suis triste et fidèle... 

ROXANE 
Et tu es 
Beau comme lui ! 

CYRANO, à part, dégrisé. 
C'est vrai, je suis beau, j'oubliais ! 

ROXANE 
Eh bien ! montez cueillir cette fleur sans pareille... 

CYRANO, poussant Christian vers le balcon 
Monte !

CHRISTIAN, hésitant

Mais il me semble, à présent, que c'est mal !

 

ROXANE
Cet instant d'infini !...

CYRANO
                    Monte donc, animal !

Christian s'élance, et par le banc, le feuillage, les piliers, atteint les balustres qu'il enjambe.

CHRISTIAN
Ah ! Roxane !

Il l'enlace et se penche sur ses lèvres.

CYRANO
                              Aïe ! au cœur, quel pincement bizarre !
Baiser, festin d'amour, dont je suis le Lazare (2) !

1. Duc anglais, amant de la reine de France dans Les Trois mousquetaires d'Alexandre Dumas.
2. Personnage de l'Evangile, pauvre et malade, qui vivait des restes de festin de la table d'un riche.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :