Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UNE MORT JOYEUSE - Ellis PETERS

 

Ellis Peters, Une mort joyeuse (titre original : Death and the Joyful Woman), 1961, traduit de l'anglais par H. Macliar, inédit, coll. 10/18 "Grands détectives".

 

"La première fois que Dominic Felse vit Kitty Norris, elle dansait pieds nus sur le rebord de la large balustrade de la terrasse du Boat Club, dans un nuage d'étoffe et de nylon iris, une sandale argentée dans chaque main. C'était la soirée de clôture de la régate de Comerbourne, la soirée de gala de printemps du club, et de telles démonstrations d'acrobatie n'étaient pas ce soir-là particulièrement surprenantes, même si d'habitude les artistes étaient plutôt de sexe masculin. C'était également la veille du mariage de Leslie Armiger, mais cela, Dominic ne le savait pas, et même s'il l'avait su, il n'y aurait pas vu de signification particulière..."

 

 

"Avant de mettre sur orbite le célebrissime frère Cadfael avec le phénoménal succès que l'on sait, Ellis Peters avait déjà conquis ses galons de reine du crime à l'anglaise avec la sage familiale consacrée à l'inspecteur George Felse et son fils Dominic. Une première enquête placée sous le signe de l'humour et qui obtint à sa parution le prix Edgar Poe du meilleur roman policier de l'année."

 

Ellis Peters, de son vrai nom Edith Pargeter, est née en 1913, dans le comté du Shropshire, à la lisière du pays de Galles. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, elle entre au Women's Royal Navy Service. Ses activités au département des communications lui valent la British Empire Medal, qu'elle reçoit des mains du roi Georges VI.

Elle étudie par ailleurs, la langue et la littérature tchèques, dont elle traduira plusieurs oeuvres majeures en anglais. Après la guerre, elle publie, sous son vrai nom, ses premiers livres.

Sa trilogie historique : La Pierre de vie, Le rameau vert et La Graine écarlate, située au temps des bâtisseurs de cathédrale, rencontre un grand succès auprès de la critique et du public. Puis, en 1959, elle signe sous son pseudonyme les premières aventures de l'inspecteur George Felse. Enfin, en 1977, elle crée le personnage de frère Cadfael, un moine gallois herboriste dans une abbaye, initiant ainsi un nouveau genre, le roman médiéval, dans lequel elle va passer maître. Trafic de reliques inaugure ainsi la série "Cadfael" qui compte aujourd'hui vingt et un volumes.

Décédée en octobre 1995, Ellis Peters a été élevée au rang de OBE (officier de l'ordre de l'Empire britannique) pour services éminents rendus à la littérature.

Partager cet article

Repost 0