Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Le cliché courant consiste à dire que nous ne voyageons que pour des raisons économiques, pour la conquête de marchés. Sommes-nous si sûrs que Homo sapiens dont le Grand Récit relate les exploits ait été si préoccupé de ces commerces ? (...) Nous ne...

Lire la suite

"Prague ne nous lâchera pas, la petite mère a des griffes." (Franz Kafka) " - J'ai vu Prague... Le Pont Charles, la place Wenceslas, le château des rois de Bohême, la cathédrale Saint-Guy, les tramways, l'opéra où eut lieu la première représentation de...

Lire la suite

J'ai retrouvé les photos d'un voyage en Pologne, avec des élèves, en 1988... Les bagages sur le quai de gare, une enfilade de rues à Varsovie, un joueur d'orgue de Barbarie sur la vieille place... L'urne où repose le coeur de Chopin... Des parcs, des...

Lire la suite

Merci à Marilyse de nous rappeler ce poème de Max Jacob en hommage à sa ville natale : Quimper O mes écrits nouveaux ! je veux qu’ils outrepassent Le ciel ! le poète fidèle à son rêve impossible ! Attelé dans les bras solides de la Muse Il écrit sur l’azur...

Lire la suite

Ma première carte postale est postée de Quimper : Ancienne capitale de Cornouailles, préfecture du Finistère qui a pour spécialité la faïencerie, Quimper (deux étoiles au guide Michelin !) recèle des sites magnifiques, des trésors à visiter : la cathédrale...

Lire la suite

Né à Paris en 1935, cet artiste naturalisé berrichon, avait transformé en atelier, véritable caverne d'Ali Baba, un ancien hangar agricole, à Troui-Bourg, dans le Cher. Il exerça pendant dix ans le métier de chaudronnier avant de se tourner vers la dinanderie...

Lire la suite

Il est impossible de parler de Federico Garcia Lorca sans évoquer le Cante Jondo, le chant profond issu des Gitans d'Andalousie, dont le thème central est la personnification de la mort et l'évocation des "pays lointains de la peine". Garcia Lorca et...

Lire la suite

"Qu'est ce que la couleur, se demanda celui qui venait de pousser la petite porte basse, dont le bois s'effritait, s'en allait par plaques après tant d'années, tant de pluies. Peut-être est-elle le signe que Dieu nous fait à travers le monde, parce que...

Lire la suite

Personne n'a oublié le rire enjoué, la sensibilité à fleur de peau, la présence légère de cet éditeur "pas comme les autres" pour qui la poésie était synonyme d'amitié et de générosité. Avec son air d'éternel adolescent et de Petit Prince descendu de...

Lire la suite